Leif Vollebekk a deux bonnes raisons d'être heureux : sa prestation au Festival d'été a été accueillie chaleureusement et son album Twin Solitude a été nominé pour l'obtention du prix Polaris.

Leif Vollebekk doublement heureux

Quelques heures après sa prestation au Festival d'été de Québec (FEQ), l'auteur-compositeur-interprète Leif Vollebekk a appris que son album Twin Solitude avait été retenu dans la courte liste du prestigieux prix Polaris. C'est donc un artiste doublement heureux qui a quitté la capitale jeudi.
«C'est vraiment super. Ce sont tous des artistes fantastiques qui se retrouvent dans la liste. C'est du monde que je respecte beaucoup. C'est à la fois surprenant et le fun. En général, j'essaie de ne pas trop penser à ce genre de choses parce que c'est hors de mon contrôle. Les prix, c'est quelque chose de bizarre, je trouve!» a rigolé le musicien, au lendemain du spectacle qu'il a offert au Parc de la Francophonie, en première partie de Bobby Bazini. 
«Il y a beaucoup d'artistes fantastiques qui ne sont pas sur la liste, alors j'essaie de garder tout ça en contexte», a ajouté celui n'avait que de bons mots pour son expérience au FEQ.
«À Québec, l'auditoire est toujours chaleureux, a observé Leif Vollebekk. C'est facile de jouer à Québec. Tu n'as pas l'impression d'avoir besoin de convaincre. Les gens sont déjà là pour t'appuyer. En plus, mercredi, c'était vraiment court. Mais j'ai vraiment aimé. Tous les techniciens étaient super, les gens du festival étaient vraiment sympathiques. C'était vraiment bien... Et ce n'est pas toujours comme ça!»
D'autres invités du FEQ 2017 se retrouvent sur la courte liste du prix Polaris, décerné par un jury au meilleur album canadien de l'année. C'est le cas de Lisa LeBlanc, de A Tribe Called Red et de BADBADNOTGOOD. Assorti d'une bourse de 50 000 $, le Polaris sera remis en septembre.