Richard Therrien
Julie Perreault n'a pas voulu commenter la nouvelle mercredi, visiblement ébranlée, se limitant à dire que son contrat avec <em>L'Échappée</em> était terminé.
Julie Perreault n'a pas voulu commenter la nouvelle mercredi, visiblement ébranlée, se limitant à dire que son contrat avec <em>L'Échappée</em> était terminé.

L'Échappée: des adieux amers

CHRONIQUE / Ceux qui ont vu la finale de L'Échappée lundi soir à TVA sont restés avec l'impression que le personnage de Brigitte Francoeur disparaissait de l'histoire. «Oui mais non», ai-je écrit. Réponse martelée du diffuseur, du producteur et de la firme de relations de presse à cette interrogation, encore à ce jour: «le personnage de Brigitte, campé par Julie Perreault, est dans les plans de la cinquième année de L'Échappée

Le collègue de La Presse Hugo Dumas a depuis évoqué le départ de Julie Perreault, dans des circonstances peu cordiales. La comédienne n'a pas voulu commenter la nouvelle mercredi, visiblement ébranlée, se limitant à dire que son contrat avec L'Échappée était terminé. Son agent ne nous a pas rappelé.

En entrevue au Soleil, l'auteure-coordonnatrice Michelle Allen dit avoir été choquée et blessée de lire qu'il y avait des tensions entre l'actrice et elle. «Durant deux ans, on a très bien travaillé et il n'y avait aucun problème. En juin 2018, j'apprends par son agent qu'elle veut quitter L'Échappée à la fin de la troisième saison. Je ne pouvais pas, il y avait une ligne dramatique qui était entreprise, Brigitte ne pouvait pas disparaître vite comme ça, sans préparer la suite. J'ai envoyé un long courriel à Julie pour trouver un arrangement, essayer de voir ce qu'il était possible de faire pour préparer son départ. Je n'ai jamais eu d'accusé de réception.»

Puis, le producteur André Dupuy a réussi à convaincre Julie Perreault de rester pour une quatrième et dernière saison. «J'ai promis que je préparerais son départ et j'ai respecté mon entente. J'ai prévenu TVA en mars 2019 que Julie s'en allait, pour des raisons de scénario. Le diffuseur n'y a vu aucun problème, puisque L'Échappée marche assez fort», poursuit Michelle Allen, qui a également signé les deux saisons de Fugueuse.

Elle explique qu'elle a depuis, à de nombreuses reprises, contacté Julie Perreault pour avoir ses impressions, sans succès. «J'ai essayé de lui préparer la plus belle fin que je pouvais lui donner, sans la faire mourir. J'avais envie qu'on voit son personnage gagner.» Puis, l'auteure souhaitait que Brigitte survive au départ de l'actrice dans la vie de ses personnages, bien qu'il n'ait jamais été question de remplacer Julie Perreault dans le même rôle. «Comme on s'est beaucoup attaché à elle, elle ne peut pas seulement disparaître de Ste-Alice comme ça», m'a-t-elle expliqué.

Ainsi, Brigitte sera très présente dans l'esprit des personnages cet automne, puis au centre d'un événement majeur, que je ne peux vous révéler pour l'instant, puisque ce serait dévoiler un immense punch. Disons que cet événement aura des répercussions sur à peu près tout le monde. «C'est certain qu'on va évoquer son existence. Elle est encore au cœur de bien des histoires, c'est la mère de Jade, la sœur de Noémie», rappelle l'auteure.

C'est courant pour un auteur de recevoir les commentaires des acteurs, qui souhaitent comprendre les gestes parfois surprenants de leurs personnages. «Quand un acteur ne se sent pas à l'aise avec une réplique, on la change, c'est tout. C'est normal, un acteur qui n'a pas de questions fait mal sa job.» Dès le départ, Julie Perreault a adressé directement ses questions à Michelle Allen, par téléphone ou par textos, alors que d'autres passent par le réalisateur. «Pour Julie, ça a toujours été spécial, c'était notre «lead» [la vedette principale]. J'y répondais tout de suite. Elle se plaignait qu'elle n'avait rien à défendre, alors on lui a fait vivre beaucoup de choses. On a travaillé fort pour lui donner du jus, de belles scènes, avec Bruno (Alexandre Goyette) entre autres.»

«Elle a bien fait son travail jusqu'au bout. C'est dommage que ça se termine comme ça», considère Michelle Allen. À la toute fin, Brigitte devait dire en faisant ses adieux: «Je vais revenir vous voir.» «J'avais envie qu'elle le dise, même si je m'étais engagée à ce qu'elle ne revienne pas. Que Brigitte dise ça à sa fille, c'était symbolique. Le réalisateur m'a informé qu'elle n'avait pas voulu dire cette réplique. C'était pour le personnage, pas pour l'actrice, je savais qu'elle ne reviendrait pas», s'étonne pourtant l'auteure.

Sans être courant, il arrive qu'un acteur choisisse de quitter un rôle. «Ce n'est pas facile à gérer. On s'attache à nos artistes, qui sont très bien payés et entourés par la production. On construit quelque chose avec eux.» Après tout ça, Michelle Allen considère avoir tout fait pour que Julie Perreault soit heureuse sur le plateau de L'Échappée. «Je suis une fille d'équipe, j'aime travailler avec les gens. L'Échappée est un très beau plateau. Pas de tyrannie, de manque de communication, je travaille vraiment dans un esprit de collaboration. On travaille tellement fort, tellement vite. Ça me désole que l'impression qui en ressort, c'est qu'il n'y a pas de respect sur le plateau de L'Échappée

Sur la quatrième saison de sa série, Michelle Allen conclut ainsi: «Je pense qu'on a fait une excellente quatrième année. Je le pense vraiment. J'ai envie que ce show-là dure longtemps. Je l'aime.»

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.