Le directeur général du Festival d'été de Québec, Daniel Gélinas

Le Centre Vidéotron n'inquiète pas Gélinas

Les amateurs de spectacles et les observateurs du milieu l'ont remarqué : les annonces de concerts de vedettes internationales sont nombreuses depuis quelques mois à Québec et chaque fois, le point de chute est le Centre Vidéotron. Est-ce à dire que le Festival d'été pourrait en souffrir en juillet? Pas selon le directeur général Daniel Gélinas.
Pearl Jam, Maroon 5, Rihanna, Santana, Justin Bieber, Muse, Bryan Adams... Au fur et à mesure que les noms défilent, les amateurs s'inquiètent à savoir s'il restera de grandes têtes d'affiche pour le Festival d'été de Québec (FEQ).
«Je n'ai pas d'appréhension par rapport à ça, a indiqué M. Gélinas au Soleil. Il y a déjà eu un Colisée, il y a déjà eu des shows, alors est-ce que ça nous affecte? Je n'ai pas de commentaires là-dessus... Je n'ai pas mis mes billets en vente, je n'ai pas annoncé la programmation, alors on va attendre après.»
Lorsqu'on lui fait remarquer qu'il y a néanmoins une concurrence qu'il n'y avait pas auparavant, surtout qu'une personne est responsable de la programmation pour dynamiser l'amphithéâtre, M. Gélinas précise que les grands noms qui transiteront par l'aréna n'auraient pas pu se produire au FEQ.
«Tous les noms qui ont été annoncés là, c'est parce qu'ils n'étaient pas disponibles durant la durée du Festival, assurément.»
M. Gélinas et son équipe comptent dévoiler leur grille entre la mi-mars et la fin mars, soit dès que les 11 têtes d'affiche seront connues. C'est aussi à ce moment qu'on annoncera la date de mise en vente du laissez-passer, ainsi que son prix. Il y a peu de chances qu'une vedette ne soit confirmée d'ici là, à moins d'un cas d'exception, comme avec Sting et Peter Gabriel (voir autre texte).
«L'objectif est toujours de tout annoncer en même temps. Annoncer ça en séquence, on aime moins ça. Mais quand une tournée s'annonce, ne pas faire partie de l'annonce de la tournée, c'est moins profitable pour nous que d'attendre. C'est mieux, parce qu'on a plus de visibilité au plan international.»
<p>Visiblement de très mauvaise humeur, la femme a résisté fortement à son arrestation, criant et insultant les agentes en plus d'en blesser une à un oeil et de mordre l'autre à une jambe.</p>
Bilan positif de l'Impérial
Daniel Gélinas dresse un bilan très positif de l'acquisition de l'Impérial de Québec par le Festival d'été. Selon le dg, la salle se développe exactement comme son organisation l'avait espéré. «Ça va très bien, on est très content. On a eu une première année au-delà de ce qu'on aurait pu espérer. Et ça s'accentue parce que les programmateurs travaillent fort avec l'industrie. On a plusieurs spectacles annoncés pour l'hiver et le printemps et ça ne fait que continuer. Ça correspond exactement à pourquoi on a acheté ça : créer un lien plus régulier avec l'industrie et faire une interrelation entre le Festival et la salle.»