L’actrice Marianne Marceau a reçu mardi le Prix Paul-Hébert pour son rôle dans «Christine, la reine-garçon». La pièce présentée à La Bordée s’est aussi illustrée pour la scénographie signée Marie-Renée Bourget Harvey et les costumes de Sébastien Dionne.

Le Prix Paul-Hébert à Marianne Marceau

Pour le personnage qu’elle a défendu dans la pièce «Christine, la reine-garçon» de Michel Marc Bouchard, la comédienne Marianne Marceau a reçu le 4 juin le prix Paul-Hébert, remis chaque année à un interprète s’étant illustré dans un premier rôle. Le travail de la scénographe Marie-Renée Bourget Harvey et du concepteur de costumes Sébastien Dionne sur le même spectacle présenté à La Bordée dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien a aussi été récompensé lors de la remise des Prix Théâtre.

La comédienne Sarah Villeneuve-Desjardins a retenu l’attention du jury pour son incarnation de la mère dans The Dragonfly of Chicoutimi de Larry Tremblay, aussi à La Bordée, dans une mise en scène Patric Saucier. Sa chantante prestation sur échasses lui a valu le Prix Janine-Angers, remis à un interprète dans un rôle de soutien.

Antigone

Conjointement avec Vincent Roy, Sarah Villeneuve-Desjardins a également été saluée pour l’environnement musical qu’ils ont créé pour la relecture d’Antigone, réappropriation de l’œuvre de Sophocle par Pascale Renaud-Hébert, Rébecca Déraspe et Annick Lefebvre mise en scène par Olivier Arteau. Le spectacle présenté au Trident s’est aussi démarqué pour les éclairages de Jean-François Labbé, à qui l’on a remis le Prix Jacques-Pelletier.

Chez les metteurs en scène, Olivier Lépine s’est démarqué pour Chapitres de la chute — Saga des Lehman Brothers de Stephano Massini, costaude proposition de plus de quatre heures qui a retracé, au Périscope, quelque 150 ans de capitalisme à travers l’histoire de la famille Lehman .

Toujours au théâtre de la rue Crémazie, la première pièce signée par Charles Fournier, Foreman, a retenu l’attention du jury, qui a remis à l’auteur et comédien le Prix du meilleur texte original.

Vincent Legault s’est finalement vu remettre le Prix Nicky-Roy, soulignant le talent d’un jeune comédien qui pratique son art depuis moins de trois ans. Sa performance dans Conte du Soleil de Philippe Soldevila sur la scène du théâtre jeunesse Les Gros Becs lui a valu les honneurs.