L’an dernier, la statuette du meilleur film avait d’abord été donnée à La La Land. Il avait fallu plusieurs minutes pour que l’erreur soit rectifiée et que le vrai vainqueur, Moonlight, soit annoncé, créant le chaos sur scène.

Le présentateur des Oscars met en garde: pas d'erreur cette fois

PASADENA — Le présentateur et humoriste américain Jimmy Kimmel, qui sera de nouveau aux manettes de la soirée des Oscars, promet que le fiasco de l’an dernier, quand le mauvais gagnant du meilleur film de l’année avait été annoncé par erreur, ne se reproduira pas. Si c’était le cas, «tous les gens qui travaillent chez ABC», la chaîne qui diffuse la cérémonie, «devraient être renvoyés», assure-t-il.

L’an dernier, la statuette du meilleur film avait d’abord été donnée à La La Land. Il avait fallu plusieurs minutes pour que l’erreur soit rectifiée et que le vrai vainqueur, Moonlight, soit annoncé, créant le chaos sur scène.

L’animateur de l’émission nocturne Jimmy Kimmel Live! était interrogé lundi lors du séminaire de l’Association des critiques de télévision à Pasadena, en Californie.

À la question de savoir si, lors du discours de lancement de la soirée des Oscars, qui se tient cette année le 4 mars, il suivrait la voie de Seth Meyers aux Golden Globes et parlerait essentiellement des retombées de l’affaire Weinstein, le New-Yorkais de 50 ans a estimé que «ça fera partie du sujet, à moins qu’une bombe nucléaire se dirige vers Sacramento (la capitale de Californie) ce soir-là».

L’an dernier, Jimmy Kimmel avait ému les Américains en prenant, dans son émission, la défense de l’Obamacare, l’assurance-maladie gouvernementale mise en place par le précédent hôte de la Maison-Blanche et que l’administration Trump fait tout pour éliminer. Il avait raconté comment son fils est né avec une malformation cardiaque qui a nécessité des soins lourds et coûteux.

L’humoriste a toutefois promis qu’il n’utiliserait pas le podium des Oscars pour tenter d’acquérir le public américain à la cause d’Obamacare.

«C’est très important pour moi, mais il faut se souvenir de pourquoi on est là (...) et que vous êtes là pour distraire des gens qui passent la soirée la plus importante de leur vie», a-t-il conclu.