Le poète Jean-Paul Daoust agira comme invité d'honneur du festival.

Le Mois de la poésie se fait libertin

Mars rime avec poésie au centre-ville de Québec, où se tiendront une soixantaine d'activités littéraires rassemblées sous le thème de l'audace et de la volupté.
Le 9e Mois de la poésie s'ouvrira le 3 mars avec un bal masqué érotico-littéraire dans la Chapelle du Musée de l'Amérique francophone. Sous la direction artistique d'Isabelle Forest, Émilie Turnel et Gabriel Robichaud liront des textes coquins et impudiques de différentes époques, alors que les notes résonneront sous les doigts du pianiste Vincent Gagnon. La soirée est réservée aux 18 ans et plus.
Le poète Jean-Paul Daoust agira comme invité d'honneur du festival. Pour le 19 mars, il prépare un spectacle intitulé Le dandy américain et les fées urbaines, où il sera entouré de Sonia Cotten (lauréate du Prix Geneviève-Amyot 2015), de l'artiste multidisciplinaire Hélène Matte et du concepteur sonore Érick d'Orion. Daoust fera également partie de la trentaine de poètes qui célébreront la Nuit de la poésie le 21 mars.
<p>Thomas Langlois</p>
Les slameurs Catherine Dorion et Thomas Langlois présenteront Le Bestove (12 mars), un spectacle autour de la maladie mentale et de la politique, suivi d'une prestation de David Goudreault. La soirée du 16 mars aura un accent européen avec la présence de la Belge Margarida Guia et du Français Anne-James Chaton.
Le Collectif Ressacs (5 mars) et les Rimouskoises Laurence Veilleux et Annie Landreville (26 mars) donneront une touche de critique sociale et identitaire à la programmation. Les activités se déroulent au Studio P et à la Maison de la littérature ainsi que dans divers lieux publics.
L'organisme le Printemps des poètes, qui organise le Mois de la poésie, a profité du dévoilement de la programmation pour troquer son nom pour Le bureau des affaires poétiques.