Pascal Ratthé avait été prévenu : Salif Keïta, 69 ans, n’est pas l’artiste le plus animé sur scène. Sa réplique : «Je vais le faire bouger!» Il a créé du mouvement en utilisant une «très lente» exposition de 1/6e de seconde.

Assignation libre: spécial Festival d'été de Québec [PHOTOS]

Le Festival d’été de Québec est terminé depuis déjà une semaine, les mélomanes et badauds ont quitté la haute-ville. Mais les photographes du Soleil, qui ont assisté à des dizaines de spectacles, ont encore des images plein la tête. Chacun d’eux vous en offre une, sélectionnée pour l’esthétisme de la pose, la beauté du moment, ou simplement pour se rappeler d’avoir vu, de nos yeux vu.
Erick Labbé ne voulait pas manquer Buddy Guy. C’était probablement sa dernière chance de croiser la route du bluesman qui frôle les 83 ans. Il a donc manœuvré pour être assigné au spectacle de la légende et ainsi ajouter l’artiste à son tableau de chasse.
La présence sur scène de Loud aura été de courte, très courte, durée. L’orage a eu le dessus sur le rappeur québécois. Mais il a été sur scène assez longtemps pour que Caroline Grégoire saisisse le chanteur qui semble lancer un appel à Dame Nature enveloppé dans une brume grisâtre offrant un «effet loup-garou».
Lorsque Cœur de pirate s’assoit au piano, elle reste souvent concentrée sur son instrument, remarque Patrice Laroche, qui a réussi à capter une furtive communion avec le public. «C’était à peu près la seule fois qu’elle s’est tournée vers le monde!»
La mystérieuse Leikeli47 semble immobile, yeux fermés, mains vers le ciel. En incantation même, dans un halo multicolore. Un instant d’extase qui a séduit Yan Doublet.