The Box au Manège Militaire dans le cadre des After-FEQ

After-FEQ et Furie la nuit: les soirées s’allongent en haute-ville

Le temps où les festivaliers, à la sortie des spectacles extérieurs du Festival d’été, n’avaient que les bars pour poursuivre leurs soirées est révolu. Avec l’arrivée des After-FEQ au Manège militaire et la deuxième mouture de l’évènement multidisciplinaire Furie la nuit, au Grand théâtre, les soirées s’allongent en haute-ville. Le Soleil était sur le terrain jeudi soir.

La foule était au rendez-vous en cette chaude soirée de début juillet où aucun nuage ne menaçait de freiner les élans des couche-tard. Vers la fin du spectacle de Nick Murphy, à la place George-V, nous nous sommes dirigés au Manège militaire. Un passage en voûte nous permet d’accéder à la terrasse qui donne sur les Plaines, joliment aménagée et étrangement peu fréquentée jeudi soir même si elle est accessible à tous les détenteurs de laissez-passer et qu’on peut y entendre et y apercevoir la scène principale du FEQ.

La terrasse FEQ, au Manège militaire, qui donne sur la scène des Plaines

De là, on peut entrer à l’intérieur du Manège pour accéder à la Salle d’armes, où se déroulent les After-FEQ. Même si les portes ouvrent dès 22h, les musiciens invités ne s’y produisent qu’à partir de 23h30. Jeudi, The Box surfait sur la vague de la nostalgie lancée par Corey Hart. Ils ont commencé par des chansons plus récentes (qui portent tout de même la patine des années 80), en annonçant qu’ils enchaîneraient leurs classiques en 2e partie.

La salle climatisée, avec un bar central et une scène surmontée d’un écran peut accueillir 1000 personnes, mais le son du spectacle est retransmis sur la terrasse. Le personnel du FEQ évalue la foule au fur et à mesure des entrées et des sorties. À notre départ à 12h30, le flot de festivaliers avait déjà bien rempli l’espace. On peut prévoir sans trop de risque que la salle qui accueillera notamment Busty and the Bass (7), Village People (11), Alaclair Ensemble (12) et Ten Foot Pole (14) sera comble à plusieurs reprises pendant le festival.

Les After-FEQ ont lieu au Manège tous les soirs jusqu’au 14 juillet, de 22h à 2h. On peut consulter la programmation au www.feq.ca

À LIRE AUSSI: Spectacle surprise de Charlotte Cardin

Furie la nuit au Grand théâtre

L’an dernier, l’évènement Furie la nuit organisé par la compagnie Noctura avait déjà prouvé qu’il y avait un créneau à développer en fin de soirée. Sur trois soirs, au Manège militaire, l’expérience lumineuse immersive, où l’on devait traverser une forêt magique pour accéder à un plancher de danse, avait attiré 450 personnes le jeudi, puis 850 le vendredi, avant d’afficher complet à 1300 personnes le samedi, le bouche à l’oreille faisant son œuvre.

Délogé du Manège par le FEQ, Noctura a déplacé son évènement au Grand théâtre, où les espaces à occuper sont plus variés et plus vastes. «On peut accueillir jusqu’à 2500 personnes et on double le nombre de soirées», souligne Miriam Bard-Dumont, cofondatrice de Noctura.

Les scientifiques au foyer de la salle Octave-Crémazie

Le scénario, développé par son associé Dave Massicotte, comprend des personnages et des missions. Le visiteur peut s’entretenir avec des scientifiques au foyer de la salle Octave-Crémazie, avec une chamane et interagir avec les membres d’une mystérieuse tribu sur le plancher de danse aménagé au foyer de la salle Louis-Fréchette. Libre à lui d’entrer dans le jeu pour résoudre des énigmes ou de simplement se laisser aller à danser. Plusieurs endroits sont aussi propices pour s’asseoir et prendre un verre. Des loges VIP, qui permettent notamment d’avoir une vue de choix sur un défilé de mode des créations du jour du designer Joshua Flint ont été aménagées  à un étage supérieur.

Le personnage de Furie envoûte les membres d'une tribu étrange, sur la piste de danse au foyer de la salle Louis-Fréchette.

Une dizaine d’acteurs et d’artistes de cirque, en plus du pianiste Jony P et de l’«aroma-jockey» Jarond, qui diffuse des fragrances comme les DJ mélangent les échantillons de musiques, font partie de l’aventure.

La cour intérieure du Conservatoire

Bien que déserte à notre passage aux petites heures jeudi, la cour intérieure du conservatoire a été aménagée de manière enchanteresse, avec des chaises longues et des lumières dansantes. Un quatuor à cordes de l'Orchestre symphonique de Québec y offre des prestations gratuites dès 21h.

L’expérience proposée, pour laquelle on demande 35 $ pour l’admission générale, a certainement du potentiel, qu’on l’arrime ou non aux spectacles du FEQ. Ça se poursuit les 5, 6, 11, 12 et 13 juillet, de 22h à 3h. Info : www.furielanuit.com