Le spectacle du Cirque du Soleil sera présenté à l’occasion de la fête nationale saoudienne, le 23 septembre.

Le Cirque du Soleil en Arabie Saoudite malgré les tensions avec le Canada

MONTRÉAL — Le Cirque du Soleil s’apprête à se produire «pour la première fois en Arabie Saoudite», malgré la crise diplomatique entre Ottawa et Riyad, a indiqué lundi la célèbre troupe.

Le spectacle, «l’une des plus grandes productions uniques» de l’histoire du Cirque du Soleil, sera présenté à Riyad à l’occasion de la fête nationale saoudienne, le 23 septembre, a confirmé à l’AFP Marie-Hélène Lagacé, directrice principale des relations publiques de l’entreprise.

Plus de 80 artistes, hommes et femmes, s’exécuteront sur une scène de près d’une centaine de mètres de largeur pour ce spectacle présenté au stade du Roi Fahd et diffusé à la télévision nationale. Pour l’occasion, quelque 250 costumes «ont été créés sur mesure» pour respecter à la fois les traditions locales et «les standards artistiques pour lesquels nous sommes reconnus», a précisé Mme Lagacé.

Début août, le royaume saoudien avait créé la surprise en annonçant l’expulsion de l’ambassadeur du Canada, en rappelant le sien et en gelant tout nouveau commerce ou investissement avec ce pays après la dénonciation par Ottawa dans la foulée de l’arrestation de la militante des droits des femmes Samar Badawi, la sœur du blogueur Raif Badawi, lui-même emprisonné depuis 2012.

L’annonce du spectacle du Cirque du Soleil avait été faite avant cette crise diplomatique, «en avril lors d’un événement à Los Angeles qui réunissait plusieurs grands joueurs nord-américains de l’industrie du divertissement», a souligné Mme Lagacé.

Sous l’impulsion du prince Mohammed, devenu héritier du trône il y a un an, l’Arabie Saoudite a autorisé l’ouverture de salles de cinéma et des concerts mixtes. Mettant fin à une interdiction unique au monde, l’Arabie Saoudite a aussi autorisé en juin les femmes à conduire, une réforme historique pour le royaume ultra-conservateur.