Le chef Mario Batali

Le chef Batali se distancie de son empire

NEW YORK — Le célèbre chef Mario Batali s’est mis lundi en retrait de l’empire gastronomique qui porte son nom, après que le site spécialisé Eater a publié le témoignage de quatre femmes l’accusant de harcèlement sexuel. Il a reconnu que des allégations d’inconduite sexuelle «correspondaient» à son comportement.

Né à Seattle et d’origine italienne, Mario Batali, 57 ans, est l’une des figures les plus populaires de la gastronomie aux États-Unis, où il symbolise la nouvelle cuisine italienne, plus orientée sur la qualité que sur la quantité. Les quatre femmes interrogées par Eater indiquent, toutes sous couvert d’anonymat, avoir été victimes d’attouchements de la part du restaurateur, qui leur aurait notamment agrippé la poitrine. Trois d’entre elles ont travaillé dans le groupe de Mario Batali.

Le groupe Batali & Bastianich Hospitality Group, qui réunit les intérêts de Mario Batali, a indiqué à Eater qu’il se mettait en congé de la gestion quotidienne de sa société, dont il demeure actionnaire. Dans une déclaration, Batali s’est excusé et a dit qu’une «bonne partie des comportements décrits correspondaient à la façon dont [il] avait agi».  Avec AP