Le chanteur et claviériste de Morse Code, Christian Simard (au premier plan), photographié à Québec, le 27 juillet 1978.

Le chanteur de Morse Code est décédé

Le chanteur et claviériste Christian Simard, connu pour son travail au sein de la formation Morse Code, est décédé samedi, victime d'un cancer du pancréas. Il était âgé de 67 ans.
L'artiste de Québec avait fait ses débuts dans le milieu musical à la fin des années 60 avec Les Maîtres. Son complice de la première heure, le bassiste Michel Vallée, raconte que le groupe avait publié trois 45 tours avant de changer de registre pour former Morse Code Transmission et défendre un répertoire anglophone.
«À l'époque, la mode était aux noms longs, comme Creedence Clearwater Revival, alors on était arrivé avec Morse Code Transmission! On avait fait deux albums...»
La troupe, qui puisait ses influences dans le rock britannique, a par la suite décroché un contrat avec l'étiquette Capitol. Le nom a été raccourci à Morse Code et Christian Simard s'est mis à chanter des compositions francophones s'inscrivant dans la mouvance du rock progressif. Avec leurs complices Daniel Lemay (guitares) et Raymond Roy (batterie), Simard et Vallée ont publié trois albums : La marche des hommes (1975), Procréation (1976) et Je suis le temps (1977). Ce dernier a été enregistré dans les studios Rockfield, au pays de Galles, sous la houlette de Ted Sharpe (Queen) et finalisé à Abbey Road.
«Christian était un excellent claviériste, c'était un musicien hors pair, indique Michel Vallée. [...] Il avait une facilité pour les compositions, pour les mélodies. Après La marche des hommes, il s'était spécialisé aussi dans les textes. Il avait la faculté de s'adapter aux situations musicales. Il avait un talent naturel.»
Morse Code a cessé ses activités en 1978. La bande s'est réunie par la suite de façon sporadique, publiant notamment l'album ...D'un autre monde, en 1995. 
Autres collaborations
Avec Michel Vallée, Christian Simard avait aussi travaillé pour d'autres artistes, dont Ginette Reno, Patrick Norman, Véronique Béliveau et Jacques Salvail. Les deux hommes avaient par ailleurs composé des musiques destinées à la publicité avec Jean Robitaille.
Affaibli ces dernières années par des ennuis de santé, Simard n'avait pas perdu de vue son intérêt pour la musique. Michel Vallée relate avoir joué avec lui dans des concerts sur des croisières, entre 2006 et 2008. Le bassiste confie que son ami avait eu son diagnostic de cancer du pancréas il y a deux semaines. Il a eu la chance de le revoir une dernière fois, sept jours avant qu'il ne s'éteigne. «Même si je voyais [la mort] venir, je peux dire que j'ai été très touché. On était comme des frères. On ne passe pas 40 ans ensemble sans avoir de liens très proches... On était comme une famille.»
M. Vallée songeait depuis un certain temps à monter un concert-hommage à Morse Code. Il était d'ailleurs entré en contact avec les anciens membres du groupe. Il veut plus que jamais que ce projet se concrétise et il espère y parvenir d'ici six mois.