Le British Museum a annoncé jeudi l’acquisition de 103 dessins «perdus» depuis plus de 70 ans du peintre japonais Hokusai (1760-1849), dessins qui devaient servir d’illustrations à un livre qui n’a finalement jamais été publié.
Le British Museum a annoncé jeudi l’acquisition de 103 dessins «perdus» depuis plus de 70 ans du peintre japonais Hokusai (1760-1849), dessins qui devaient servir d’illustrations à un livre qui n’a finalement jamais été publié.

Le British Museum a acquis 103 dessins d’Hokusai qui étaient «perdus»

Agence France-Presse
LONDRES — Le British Museum a annoncé jeudi l’acquisition de 103 dessins «perdus» depuis plus de 70 ans du peintre japonais Hokusai (1760-1849), dont la célèbre Vague a fait la réputation mondiale.

Ces dessins tout en noir et blanc ont été réalisés par le maître japonais en 1829, lorsqu’il avait 70 ans, pour servir d’illustrations à un livre qui n’a finalement jamais été publié.

Les esquisses «perdues» avaient été pour la dernière fois vue publiquement lors d’une vente aux enchères en 1948, avant de ne refaire surface qu’en 2019 à Paris.

Selon le British Museum, qui abrite l’une des plus importantes collections du peintre japonais en dehors de son pays natal, ces œuvres revêtent une importance particulière, car elles proviennent d’une période peu féconde de la vie de l’artiste, qui venait alors de traverser une série de drames personnels.

<em>Yi Di (Giteki) orders the people to use rice juice to brew wine</em> fait partie des dessins qui proviennent d’une période peu féconde de la vie de l’artiste, qui venait alors de traverser une série de drames personnels.

Des figures d’animaux, des esquisses de fleurs, des scènes religieuses et historiques, ou encore des personnages mythologiques et littéraire: ces illustrations traitent de thèmes très variés, dont «de nombreux sujets qu’on ne retrouve dans aucun ouvrage antérieur d’Hokusai», précise dans un communiqué le musée londonien, notamment des scènes «imaginaires fascinantes sur les origines des hommes en Chine ancienne».

«Ces œuvres constituent une redécouverte majeure, qui élargit considérablement nos connaissances sur les activités de l’artiste à une période charnière de sa vie et de son travail», a déclaré Tim Clark, chercheur honoraire auprès du musée.

«Tous ces 103 dessins présentent la fantaisie, l’inventivité et l’habileté du coup de pinceau qu’on retrouve habituellement dans les œuvres tardives d’Hokusai, a-t-il ajouté. C’est merveilleux qu’elles puissent enfin être appréciées par les nombreux amateurs de son art.»

Les œuvres, qui pourront être consultées sur le site internet du musée, feront aussi l’objet d’une future exposition gratuite.

Hokusai est devenu l’un des peintres japonais les plus célèbres au monde grâce à sa série des Trente-six vues du Mont Fuji, au sein de laquelle figure la fameuse gravure sur bois d’une vague géante menaçant trois bateaux.

<em>Virudhaka (Ruri?) killed by lightening</em>