Le Soleil
«Cet homme possédait une connaissance absolue du territoire», affirme Laure Morali en parlant de son ami Shimun.
«Cet homme possédait une connaissance absolue du territoire», affirme Laure Morali en parlant de son ami Shimun.

Laure Morali, fille de l'eau et fille de la forêt

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
« Nos destinations s’écrivent en secret. Les rêves fécondent l’instinct qui nous guide », écrit Laure Morali dans le récit intitulé En suivant Shimun. C’est en faisant confiance à cette petite voix qu’en janvier 1996, l’écrivaine originaire de la France a abouti à Mashteuiatsh. « Je m’étais réveillée avec ce nom en tête. J’ai travaillé à l’auberge de jeunesse pendant un mois, puis je suis partie », a-t-elle indiqué lors d’une entrevue téléphonique accordée au Progrès.