L’exposition propose de révéler les aspects artistiques de l’univers vidéo-ludique en explorant le processus de création d’une sélection de jeux vidéo marquants des dernières années.

L’art dans les jeux vidéo, sujet d’une expo à Londres

LONDRES — Bornes d’arcades, écrans géants, simulateurs et... Magritte: le prestigieux Victoria & Albert Museum de Londres propose à partir de samedi une vaste exposition consacrée à l’art dans les jeux vidéo.

«Je pense que nous devrions autant nous intéresser aux jeux vidéo qu’à la littérature, à la musique, au cinéma», a déclaré Marie Foulston, commissaire de l’exposition. «Tout comme dans le cinéma, où vous avez d’énormes blockbusters hollywoodiens et du cinéma d’art et d’essai, c’est la même chose pour les jeux. C’est un domaine très dynamique, diversifié et éclectique et je pense vraiment que nous devons valoriser ce médium.»

Intitulée Videogames: Design/Play/Disrupt, l’exposition, visible jusqu’en février, propose de révéler les aspects artistiques de l’univers vidéo-ludique en explorant le processus de création d’une sélection de jeux vidéo ayant marqué ces dernières années, tels League of Legends, Splatoon, Journey ou encore The Last of Us, des succès à la fois critiques et commerciaux portés par des réalisations de haute volée.

Les jeux vidéo sont une «fusion de l’art, de l’artisanat, de la littérature, du cinéma, de la mode et de la musique», a souligné le directeur du musée, Tristram Hunt, lors d’une présentation de l’exposition à la presse.

Pour permettre aux visiteurs de comprendre toute la complexité, et la richesse, du processus de création, le «V&A» présente de nombreux dessins originaux et carnets de travail noircis par des développeurs professionnels.

Entre les bornes d’arcade et autres écrans de jeux vidéo, les visiteurs auront aussi la surprise de découvrir un tableau de Magritte, Le Blanc Seing, dont le style a influencé le graphisme du jeu Kentucky Route Zero.

L’exposition explore plus largement l’impact culturel des jeux vidéo en se penchant sur le phénomène de l’e-Sport, sur les messages politiques contenus dans certains titres, ou sur les communautés en ligne qui se sont formées à travers le monde autour de certains titres.

Quelque 2,2 milliards de personnes ont joué à des jeux vidéo en 2017, un secteur qui pèse aujourd’hui environ quelque 140 milliards $.

Les jeux vidéo sont devenus «l’une des disciplines de design les plus importantes de notre époque», a souligné Tristram Hunt.