Selon le gouvernement saoudien, il s'agissait de «la première projection d'un film commercial dans le royaume en plus de 35 ans».

L'Arabie saoudite présente «Panthère Noire» pour inaugurer ses cinémas

RIYAD — L'Arabie saoudite a tenu une projection privée du film hollywoodien «Panthère Noire», mercredi, pour souligner l'ouverture prochaine de cinémas dans le royaume. Des billets seront mis en vente jeudi en vue d'une première projection publique vendredi.

Les autorités avaient organisé une projection sur invitation dans une salle de concert de la capitale, convertie en cinéma. Des femmes et des hommes ont pu assister ensemble à la projection, qui devrait être suivie par une ruée vers la construction de salles de cinéma dans les grandes villes du pays.

Le gouvernement saoudien a déclaré que l'événement de mercredi représentait «la première projection d'un film commercial dans le royaume en plus de 35 ans».

Appréciation du public

Le public a clairement semblé apprécier le moment, et plusieurs en ont profité pour déguster du maïs soufflé. Les spectateurs ont applaudi et manifesté leur joie au moment où la projection a débuté.

Le ministre de la Culture et de l'Information, Awwad Alawwad, a déclaré dans un communiqué qu'il s'agissait d'un moment marquant dans la transformation de l'Arabie saoudite vers une économie et une société plus dynamiques.

Il s'agit d'un revirement total pour un pays où la projection de films en public a été bannie dans les années 80 à la suite d'une vague ultraconservatrice. De nombreux dirigeants religieux du royaume considéraient les films occidentaux, de même que les films arabes tournés en Égypte et au Liban, comme étant blasphématoires.

Après des décennies de rigorisme, le prince héritier Mohammed ben Salmane a récemment entrepris plusieurs réformes sociales majeures avec le soutien de son père, le roi Salmane.

Le gouvernement saoudien prévoit que l'ouverture de cinémas va entraîner des retombées économiques de 90 milliards de riyals saoudiens (34 milliards $ CAN) et créer plus de 30 000 emplois d'ici 2030. On s'attend à l'ouverture de quelque 300 cinémas pour un total d'environ 2000 écrans d'ici 2030.