Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Annie Villeneuve sera à la barre de Rythme au travail dès le 1er mars. 
Annie Villeneuve sera à la barre de Rythme au travail dès le 1er mars. 

La radio, la nouvelle corde à l’arc d’Annie Villeneuve

Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Annie Villeneuve ajoute une corde à son arc.

À compter du 1er mars, la chanteuse prendra la barre de l’émission trifluvienne Rythme au travail à l’antenne du 100,1. Une opportunité qui réjouit la principale intéressée. «Pour commencer en radio, je ne veux pas être ailleurs», lançait joyeusement la nouvelle animatrice, lorsque jointe au bout du fil. «Chez Cogeco, ils sont tellement gentils. C’est une famille que je connais depuis que j’ai fait Star Académie en 2003. Ils sont toujours derrière moi et je l’ai vu rapidement que c’est une famille qui se tenait.»

De plus, ce nouveau défi arrive au bon moment pour celle que la pandémie a éloignée de son précieux public. «C’est une belle opportunité de rentrer dans le quotidien des gens, de jaser avec eux et je trouve que ça vaut cher! C’est important et en plus, ça m’a tellement manqué pendant la pandémie d’avoir un accès aux gens», rajoute-t-elle.

Un enthousiasme partagé par Patrick Bégin, le nouveau directeur des programmes pour Rythme 100,1 et le 106,9.

«Je te dirais que c’est une des belles prises pour Rythme, pour la Mauricie et pour le Centre-du-Québec. On est très fier de ça. Le travail avait été fait en amont avant que j’arrive en poste. C’est Richard Lachance, notre président, et Jean-Sébastien Lemire, vice-président stratégie et planification d’affaires, qui ont fait toutes les démarches, les rencontres et les négociations avec elle», explique Patrick Bégin. «C’est une belle nouvelle. Je me considère très chanceux. Je ne m’en cache pas, on a deux équipes très performantes avec Karl Blanchard et Isabelle Perron pour l’émission Jamais trop tôt! et on a aussi Samuel Gagné-Rosière qui est là le vendredi après-midi et à la barre des Weekends à Samuel. Je pense qu’il manquait un élément pour compléter une équipe qui était déjà solide et Annie vient combler ce besoin.»

Depuis six mois, c’est Isabelle Perron qui assurait l’animation de Rythme au travail en plus de l’émission matinale. «On ajoute une personne de qualité à notre équipe et on donne un break à Isa qui va pouvoir se concentrer sur le show du matin», se félicite Patrick Bégin.

Bien que le télétravail soit une tendance très à la mode, c’est de Trois-Rivières que la résidente de Québec animera. «Pour nous, c’était important qu’elle puisse s’imprégner de la région», souligne Patrick Bégin. «L’idée, c’est d’être proche du monde, des auditrices dans notre cas, parce qu’on parle plus aux femmes, mais l’idée c’est de s’imprégner de la région», répète-t-il.

L’ancienne de Star académie sera donc en ondes de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h à 16 h du lundi au jeudi, et de 8 h 30 à 11 h 30 le vendredi. «Elle en est à ses premiers balbutiements, mais elle a déjà commencé à être coachée. Quand on a fait le premier démo avec elle, on a compris qu’il y avait quelque chose qui se passait.»

Patrick Bégin, qui œuvre dans le milieu de la radio depuis une vingtaine d’années, connaît très bien la radio parlée et pourra compter sur l’expertise de Marc Thibault pour l’accompagner dans son nouveau mandat du côté de Rythme. «Il va vraiment me donner un bon coup de main pour encadrer Annie et pour me coacher. Je suis content parce qu’on met tout ce qu’il faut pour arriver à un résultat gagnant.»

«On va chercher une femme, qui est une personnalité, une mère et quelqu’un que tout le monde aime. C’est une excellente communicatrice et elle baigne dans la musique depuis toujours. C’est une combinaison gagnante qui, pour nous, fait en sorte que si on l’encadre bien et qu’on fait les choses correctement, elle va venir donner un grand coup de main à une bonne programmation bien établie», renchérit de directeur de la programmation qui souhaite évidemment faire augmenter les parts de marché.

«Rythme au travail, c’est un élément très important dans la grille musicale. On ne s’en cache pas, les habitudes des gens ont beaucoup changé, notamment en raison du télétravail donc on pense qu’Annie Villeneuve va faire une différence», conclut-il.