Pendant de longues minutes qui lui ont sans doute paru des heures, Mariah Carey n'a jamais pu accorder ses lèvres aux paroles de deux chansons préenregistrées, alors que les danseurs s'exécutaient autour d'elle, comme si de rien n'était.

La production se défend du flop de Times Square

La maison de production Dick Clark rejette les blâmes adressés par Mariah Carey, dont la performance désastreuse au spectacle en plein air de la veille du Nouvel An, sur Times Square, fait le tour des médias sociaux depuis.
Pendant de longues minutes qui lui ont sans doute paru des heures, la grande vedette n'a jamais pu accorder ses lèvres aux paroles de deux chansons préenregistrées, alors que les danseurs s'exécutaient autour d'elle, comme si de rien n'était.
Visiblement aussi excédée qu'embarrassée, Mariah Carey a tenté de sauver les meubles en improvisant des pas de danse, en faisant chanter la foule massée sur Times Square ou en balbutiant des paroles d'excuses.
Sa représentante, Nicole Perna, a attribué ce contretemps à des ennuis techniques. Dans une entrevue au magazine Billboard, elle soutient que les Productions Dick Clark ont gâché la prestation de la chanteuse, dans ce spectacle diffusé en direct sur les ondes du réseau ABC.
Selon Mme Perna, Mariah Carey a signalé à la production, avant d'entrer sur scène, que son écouteur ne fonctionnait pas - ce qui l'aurait empêchée d'entendre les chansons préenregistrées et d'y synchroniser ses lèvres. Or, la production l'aurait assurée que tout rentrerait dans l'ordre une fois sur scène - ce qui ne fut pas le cas. Alertée à nouveau juste avant d'amorcer sa première chanson, la production aurait quand même décidé d'aller de l'avant, en direct.
Allégations «absurdes»
Dans un communiqué publié dimanche, la maison de production rejette ces allégations «absurdes».
«Les Productions Dick Clark sont responsables depuis 50 ans de grandes émissions télévisées - notamment les galas American Music Awards, Billboard Music Awards, Country Music Awards [...] et ce spectacle de la veille du Nouvel An. Il est diffamatoire, choquant et franchement absurde de croire que nous aurions délibérément compromis le succès d'un artiste.»
Le producteur rappelle par ailleurs qu'«en de très rares occasions», des ennuis techniques peuvent survenir lors d'une télédiffusion en direct. Mais une enquête interne a permis de déterminer que la production n'était en aucun cas responsable de ce qui est arrivé à la chanteuse le 31 décembre, soutient-on.
Une personne proche de la production du spectacle, qui a requis l'anonymat, a soutenu que tous les autres artistes, y compris la mégastar Gloria Estefan, avaient répété leur numéro sur place. Or, Mariah Carey, pourtant présente, aurait plutôt demandé à une doublure de la remplacer en répétition. Ce témoin a par ailleurs soutenu qu'il n'y avait pas eu de pépins techniques ce jour-là.