La comédienne Pascale Montpetit participera à un hommage à l'écrivaine Geneviève Amyot lors de La nuit des idées, présentée à la Maison de la littérature.

La nuit des idées: un hommage à Geneviève Amyot

Forte du succès rencontré l’an dernier par la première édition, la Maison de la littérature récidive avec une autre mouture de La nuit des idées, le 30 janvier. Des panélistes de renom du Québec et de France, ainsi qu’un spectacle poétique et musical en hommage à l’écrivaine lévisienne Geneviève Amyot, figurent au programme.

Cette année, dans la capitale comme dans les autres villes d’une soixantaine de pays qui participent à cette soirée, c’est sous le thème Être vivant que se déroulera l’événement, une initiative du Consulat général de France à Québec.

Dans un premier temps, l’écrivain et médecin français Martin Winckler (La maladie de Sachs, Tu comprendras ta douleur) s’entretiendra avec la poète et psychiatre Ouanessa Younsi et le professeur émérite de philosophie de l’Université Laval, Thomas De Koninck, sur la place occupée par la mort dans nos sociétés.

Trois autres panélistes - l’écrivaine d’origine camerounaise Léonora Miano, la romancière et psychologue Rachid Azdouz, et la journaliste romancière de La Presse Rima Elkouri – discuteront pour leur part de «la fluctuation des identités individuelles et sociales à l’aube de la post-mondialisation».

Ces tables rondes seront précédées d’une performance artistique où Pascale Montpetit soulignera l’apport de la défunte Geneviève Amyot au monde de la littérature. La comédienne a choisi de privilégier ses lettres, décrites comme «pleines d’humanité et de poésie où la personne qui écoute se sent tout de suite interpelée».

L’an dernier, la 3e Nuit des idées avait réuni plus de 200 000 personnes dans divers lieux culturels à travers le monde. L’entrée est gratuite, mais il est faut réserver sa place au 418-641-6797 (poste 3), ou sur le site lepointdevente.com.