La musique qui fait du bien

Les patients de l'Institut universitaire de santé mentale de Québec ont eu droit à une prestation de la formation The Lost Fingers, mardi après-midi, à l'occasion du lancement de la campagne annuelle de financement de la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS), dont l'objectif est de recueillir 100 000 $.
Convaincu de l'influence positive de la musique sur le cerveau, l'organisme offre des concerts aux patients et aux résidents des hôpitaux, des CHSLD et des centres de réadaptation. La SAMS souhaite étendre ses activités dans les installations de santé mentale et de soins palliatifs.