Les Cowboys Fringants
Les Cowboys Fringants

La liste: cinq œuvres sur les livraisons

L'équipe des arts
L'équipe des arts
Le Soleil

1. Pizza Galaxie (2015), Les Cowboys Fringants

«Le gars à la radio l’a dit ’t’à l’heure, ça a l’air que l’économie est à terre, les temps sont durs pour les livreurs, le monde tippe pas, le gaz est cher», chantent Les Cowboys Fringants sur Pizza Galaxie, une des chansons à personnages dont le groupe est friand qui a été gravée sur l’album Octobre en 2015. Le portrait en est un de solitude et de mélancolie… Mais aussi d’un vaillant qui s’accroche à l’espoir de (re)trouver un peu de lumière.  Geneviève Bouchard

2. Faut qu’on bouge (2016), Pierre-Hervé Goulet

Le titre de son album Faut qu’on bouge, Pierre-Hervé Goulet l’a pris au pied de la lettre à la fin 2016 en allant littéralement livrer ses chansons à domicile ou dans des commerces. L’auteur-compositeur-interprète beauceron, qui s’est d’abord fait connaître à Star Académie, a parcouru des milliers de kilomètres afin de faire découvrir ses créations en personne et à hauteur d’homme.  Geneviève Bouchard

Pierre-Hervé Goulet

3. Livraison… par en arrière (1981), Plume Latraverse

Un disque qui a fait époque, avant que Plume cherche désespérément à se débarrasser de l’image de mauvais garçon qui triture le joual. On y retrouve plusieurs classiques (Chien fou, Tango pital, La ballade des caisses de 24…), mais aussi, une fois le choc passé, de singulières et pertinentes réflexions sociales. Mention spéciale : Ô petit restaurant du coin... Éric Moreault

<em>Livraison… par en arrière</em> (1981), Plume Latraverse

4. Do the Right Thing (1998), Spike Lee

Un livreur inoubliable : Mookie, joué par Spike Lee. Il devient le témoin de cette journée de canicule où les esprits s’échauffent et qui va très mal se terminer. Et qui est écartelé entre la légitimité de la violence prônée par Malcom X et le discours pacifiste de Martin Luther King. Une œuvre admirable et presciente... Éric Moreault

DO THE RIGHT THING, Spike Lee, 1989.

5. Les Cigognes (2016), Doug Sweetland et Nicholas Stoller

Dans un monde où les cigognes ne livrent plus de bébés, mais bien des colis en tout genre, Junior doit prouver à son supérieur qu’il est digne d’être son héritier. Alors qu’il se montre apte à diriger la compagnie, Tulip, une orpheline de 18 ans au grand cœur, répond à la lettre d’un garçon qui désire un petit frère. Elle redémarre la machine qui crée les bébés. Tulip et Junior devront donc livrer le poupon ni vu ni connu. Rempli d’humour, Les Cigognes promet un 87 minutes touchant, joyeux et divertissant. Léa Harvey

<em>Les Cigognes</em> (2016), Doug Sweetland et Nicholas Stoller