La faille (2019), Frédéric Ouellet et Patrice Sauvé
La faille (2019), Frédéric Ouellet et Patrice Sauvé

La Liste: cinq œuvres pour accueillir la première neige

L'équipe des arts
L'équipe des arts
Le Soleil

1. Tombe la neige (1963), Adamo

Avec un titre comme ça, et ses «dou-dou-dou» en arrière-plan, on pense spontanément aux images d’Épinal du manteau blanc, aux rires et aux joues rouges. Il n’en est rien. Adamo chante ici la solitude de l’amoureux transi : «Tu ne viendras pas ce soir / Tombe la neige / Tout est blanc de désespoir». Et pourtant, c’est absolument magnifique.  Éric Moreault

2. Du bon usage des étoiles (2008), Dominique Fortier

Du bon usage des étoiles a mis la table pour les sept autres publications de Dominique Fortier : bien que fictif, il est solidement ancré dans l’Histoire. Le tout premier roman de l’auteure guide les lecteurs sur la piste de Franklin, un explorateur britannique du 19e siècle, qui tente de découvrir le passage Nord-Ouest, au nord du Canada. Les grandes glaces et le froid polaire réduiront pourtant à néant les grandes idées de conquête du navigateur et de son équipage réparti sur le Terror et l’Erebus. Léa Harvey

3. La faille (2019), Frédéric Ouellet et Patrice Sauvé

Le froid glacial, additionné au caractère grandiose des mines de Fermont, donne le ton à cette captivante série du duo de Grande Ourse. Le fameux «Mur» a de quoi dépayser la sergent-détective Céline Trudeau (Isabel Richer), sur les lieux pour enquêter sur un crime sordide, sans se douter que la suite est encore plus monstrueuse. À l’intérieur du Mur, tout le monde a une opinion et les rumeurs vont bon train sur le possible auteur de ces meurtres en série. La doudou est de rigueur tant le froid transperce l’écran. Richard Therrien

4. A Hazy Shade of Winter (1966), Simon and Garfunkel

C’est une histoire de première neige qui a fait école. Donnons bien sûr le crédit à Simon and Garfunkel pour la version originale. Mais on peut arguer que la version toute féminine des Bangles, avec son riff de guitare électrique, a mené l’aventure plus loin. Les plus jeunes ont pu découvrir la chanson dans la populaire série Stranger Things. Gerard Way de My Chemical Romance l’a aussi revisitée (mais pas tant) pour The Umbrella Academy, aussi sur Netflix.  Geneviève Bouchard

5. Informer (1993), Snow

Les Anglos diraient que c’est un «one hit wonder», soit un artiste qui a eu un immense succès avant de plus ou moins tomber dans l’oubli. Rapper et reggaeman, l’ex-détenu canadien a adopté comme nom d’artiste le quolibet que lui avaient donné des collaborateurs noirs à cause de la blancheur de sa peau. Son tube Informer, avec son débit hyperactif, a longuement été numéro un dans de nombreux pays.  Geneviève Bouchard