Safia Nolin

La liste: cinq chansons pour les cœurs esseulés

Formidable (2013), Stromae

Dans cet extrait phare de son deuxième album, Stromae interprète un gars saoul récemment largué qui erre dans les rues en interpelant les passants. La vedette a tourné son clip en caméra cachée, feignant l’ivresse à Bruxelles. Organisée ou non avec le gars des vues, l’intervention policière qu’on y voit n’a certainement pas fait pâlir le facteur sympathique souvent accolé aux Belges. Geneviève Bouchard

Cry Me a River (2002), Justin Timberlake

C’est ce qu’on appelle faire de l’or avec un règlement de comptes. Après une rupture très médiatisée avec Britney Spears, l’ex-NSYNC Justin Timberlake a brisé quelque peu son image de bon gars avec cette chanson hyper accrocheuse, doublée d’un clip dans lequel il s’invite dans la maison de son ex, une blonde aux allures plus que familières… La pièce comme la vidéo ont cumulé les éloges et les prix. Geneviève Bouchard

Nothing Compares 2 U (1990), Sinéad O’Connor

Ça aurait pu être I Will Survive, November Rain ou Love Will Tear Us Apart, mais il n’y a pas plus emblématique que Nothing Compares 2 U, dans la version déchirante de la chanteuse irlandaise. L’interprétation qui donne la chair de poule, aussi vibrante qu’émouvante, amplifie le sentiment de perte lorsqu’on croit que le sol se dérobe sous nos pieds... Éric Moreault

Lesbian Break-Up Song (2019), Safia Nolin

En collaboration avec La Force (Ariel Engle), Safia Nolin a livré une bilingue et très sensible chanson de rupture. Quitte à choquer ses détracteurs au moment de la mettre en images, l’auteure-compositrice-interprète a une nouvelle fois osé en se dénudant devant la caméra — tout comme plusieurs autres femmes —, dans une célébration de la diversité corporelle. Geneviève Bouchard

You should be sad (2020), Halsey

La chanteuse pop a rendu sa pièce la plus sensible en début d’année, avec des notes country... «parce que les chansons les plus douloureuses viennent du country», a-t-elle expliqué. Halsey est bien connue pour explorer plusieurs styles de musique, avec beaucoup d’émotions. Les paroles semblent cette fois être un clin d’œil à sa relation toxique avec le rappeur G-Eazy, alors que de multiples rumeurs de tromperie avaient fait la une des magazines à potins. Judith Desmeules