La liste: 5 livres qui mettent Québec en scène

1. Chère voisine (Chrystine Brouillet)

Le choix de Chrystine Brouillet est une évidence, étant donné que sa très populaire série de romans avec l’enquêteuse Maud Graham a souvent Québec comme toile de fond. Mais c’est plutôt Chère voisine, Prix Robert-Cliche 1982, qui retient l’attention. La capitale modeste, avec ses ruelles, ses quartiers et l’inquiétante Louise… Pas la ville de carte postale dont on a trop souvent usé les clichés à la corde! Un premier roman captivant qui annonce le reste. Éric Moreault

2. La traduction est une histoire d’amour (Jacques Poulin)

Citer les meilleurs livres qui mettent en scène Québec sans parler de Jacques Poulin, c’est presque un sacrilège. Depuis Un cheval pour mon royaume, son premier roman qui parlait d’un caléchier du Vieux-Québec, l’auteur n’a eu de cesse de décrire ce Quartier latin qu’il aime tant, mais aussi Saint-Jean-Baptiste et l’Île d’Orléans, comme il le fait dans La traduction est une histoire d’amour. Il y est question de chats, de littérature et de Québec: du Poulin comme on l’aime. Isabelle Houde

3. Toutes ces grandes questions sans réponse (Douglas Kennedy)

Dans ce livre témoignage où il se met à nu, l’auteur américain consacre le dernier chapitre à deux séjours à Québec, à 10 ans d’intervalle, en 1999 et en 2009. Chaque fois, l’écrivain traversait une très mauvaise passe, marquée respectivement par un divorce et la maladie de son fils. Après une virée de ski au Mont-Sainte-Anne qui a failli se terminer mal, Kennedy raconte comment un certain Luc lui a enseigné à se tenir sur des lames, à la patinoire de place D’Youville.  Normand Provencher

4. Le premier jardin (Anne Hébert)

Difficile de ne pas voir Anne Hébert — elle-même exilée en France — dans son personnage de Flora Fontanges, actrice qui revient dans la capitale après plusieurs années d’absence. Alors qu’elle arpente les rues de Québec à la recherche de sa fille, elle revisite ses souvenirs et observe l’état des lieux sur Grande Allée, sur la terrasse Dufferin, à place Royale et dans le quartier Saint-Roch, notamment.  Geneviève Bouchard

5. Nous autres ça compte pas (François Blais)

Ils sont deux paumés, Mitia et Arsène, qui s’apprêtent à filer en douce de leur appartement du quartier Saint-Roch (plus précisément situé au-dessus de l’Épicerie économique) sans, bien sûr, avoir payé le loyer. Mais avant d’aller voir ailleurs s’ils y sont, une virée d’au-revoir s’impose : entre les «crottés» du Dauphin, le «beau monde» du Maurice, les «cultivés» du Jules et Jim et la poutine de fin de soirée. De sa plume vive et colorée, François Blais décrit cette tournée des grands-ducs avec moult références et multiples détails… Et le résultat est truculent. Geneviève Bouchard