Robert Lepage dans 887, qu’il reprendra à Montréal, au TNM. Le dramaturge québécois fera aussi la mise en scène de La flûte enchantée, une coproduction avec le Metropolitan Opera de New York, qui présentée les 31 juillet ainsi que les 2, 4 et 6 août à Québec.

«La flûte enchantée» par Robert Lepage au Festival d'opéra

La flûte enchantée de Mozart, mise en scène par Robert Lepage, sera le point d’orgue du prochain Festival d’opéra de Québec, a appris Le Soleil. La coproduction avec le Metropolitan Opera de New York se déroulera sous la direction du chef Thomas Rösner.

L’agenda du chef autrichien, disponible sur son site web, annonce ce spectacle au Grand Théâtre de Québec pour les 31 juillet, 2, 4 et 6 août.

La directrice des communications de l’Opéra de Québec, Claudine Jacques, a confirmé la nouvelle du bout des lèvres, dans un entretien téléphonique, avant de faire marche arrière et de faire savoir dans un courriel que l’annonce «officielle» de cette information sera divulguée lors de la conférence de presse de la programmation, à la mi-avril.

En entrevue au Soleil, vendredi, Robert Lepage avait indiqué travailler sur un opéra, sans vouloir le nommer, pour le bénéfice du Festival d’opéra de Québec, en collaboration avec le MET.

SLÄV

Par ailleurs, dans le dévoilement d’un «avant-goût» de la future programmation du Diamant, Le Diamant a annoncé lundi, dans un communiqué, la présentation de deux nouvelles créations à La Caserne.

Dans un premier temps, il sera possible au public de la capitale d’assister «aux étapes finales du processus de conception» du spectacle SLÄV, le 14 avril, à 15h. Mis en scène par Robert Lepage, en collaboration avec Betty Bonifassi, le spectacle sera présenté en première mondiale en juillet, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal.

SLÄV est présenté comme «une odyssée théâtrale», doublée d’«un spectacle musicothéâtral hautement visuel». Les «chants d’esclaves, principalement afro-américains» rendent hommage à la musique «comme outil de résilience et d’émancipation».

La mise en vente des billets aura lieu le 28 mars.

Dans une volonté de donner un coup de pouce au Théâtre Périscope, Le Diamant présentera également à La Caserne, du 21 au 29 avril, l’«opéra épique indiscipliné» TOMATES, du collectif L’orchestre d’hommes-orchestres (L’ODHO).

«L’ODHO fait partie des artistes de Québec que Le Diamant souhaite encourager et programmer de façon régulière […] Il était donc naturel pour nous de collaborer à la présentation de ce spectacle», a fait savoir le directeur général de la future salle de place D’Youville, Bernard Gilbert.

887 reprise au TNM

Dans son édition de lundi, La Presse + a dévoilé que Lepage serait à l’honneur deux fois plutôt qu’une lors de la prochaine saison du Théâtre du Nouveau Monde, à Montréal.

D’abord, à compter du 15 janvier 2019, avec la pièce de Shakespeare, Coriolan, qu’il s’affaire à monter en anglais, en Ontario, en vue de sa première, le 9 juin, au Festival de Stratford.

La version française de cette pièce réunira une «imposante» distribution d’interprètes québécois, regroupée autour de la traduction de l’auteur et poète québécois Michel Garneau.

Lepage montera également sur les planches du TNM, du 23 octobre au 3 novembre, pour la reprise de sa très populaire pièce solo 887.

En entrevue au Soleil, la semaine dernière, Lepage avait fait savoir que 887 ne figurait pas parmi les «deux ou trois» pièces susceptibles d’être présentées à l’inauguration du Diamant, quelque part au printemps 2019. Le metteur en scène dit vouloir offrir une création d’Ex Machina existante, «mais jamais présentée à Québec ou Montréal».