Ariane Gauthier alias Ari Cui Cui
Ariane Gauthier alias Ari Cui Cui

Ariane Gauthier alias Ari Cui Cui, chanteuse

À ces mères qui élèvent.

«Je dis souvent que je viens d’une famille de cinq enfants, que j’ai grandis dans un beau clan ! Je dis aussi que j’ai été élevée par une femme de cœur.

Aujourd’hui, j’ai le goût de vous parler de celles qui nous élèvent, qui nous aident à grandir et à mieux pousser : nos mères.

Une mère, ça fait partie des meubles !

Ça, on s’en rend compte quand on devient maman à notre tour. Ça donne tout sans s’attendre à recevoir. Une mère, ça ne compte pas les couches changées, les nuits blanches à bercer, les repas spécialement cuisinés, les chansons chantées et les histoires réconfortantes racontées… Une mère, ça ouvre toujours ses bras pour former un espace d’écoute où on peut pleurer. Un coussin douillet qui sent le sucre à la crème où on a le droit d’être simplement la personne qu’on est… et on sait qu’on sera aimé, peu importe.

J’ai plusieurs mères. Ma maman Gilayne qui m’a mise au monde, mon port d’attache qui me connaît par cœur et… il y a aussi ces autres femmes inspirantes qui m’élèvent.

Camille, ma mère-créatrice avec qui j’ai mis au monde Ari Cui Cui à la télévision.

Sylvie, ma mère-couturière flyée rencontrée dans la comédie musicale Roméo & Juliette. Un phare, une femme forte et autonome qui m’inspire et à qui je suis toujours attachée depuis bientôt 20 ans.

Comme plusieurs femmes, dans ma vingtaine, j’ai tellement voulu devenir maman à mon tour. Et un jour chanceux, la cigogne m’a donné mon beau petit Charli. De fil en aiguille, quand je pensais l’élever, j’ai soudainement pris conscience que c’est lui qui m’élevait ! Il est devenu ma muse, mon inspiration, mon feu d’allumage qui allait me propulser vers celle que je suis aujourd’hui : Ari Cui Cui.

Cette année, comme vous, je ne pourrai couvrir ma mère de bisous et de chansons dans le salon… mais je vais certainement souligner SA journée d’une autre façon créative qui, je l’espère, la fera sentir aimée et bien entourée de ses enfants.

À vous toutes, bonne fête des Mères !

Chères femmes inspirantes, aimantes, patientes, chaleureuses, douces, tendres… élevantes!» Propos recueillis par Mario Boulianne, Le Droit