Prince est décédé subitement le 21 avril, laissant derrière lui une fortune de 300 millions $.

La Cour déboute 29 personnes affirmant être les héritiers de Prince

Un juge a rejeté les demandes de 29 personnes qui affirmaient être les héritiers de Prince et souhaitaient ainsi une part de l'immense fortune laissée par le chanteur américain, mais deux autres candidates pourront éventuellement prouver leurs dires avec des tests génétiques.
Selon des documents de justice rendus publics vendredi, le juge Kevin Eide, basé dans le Minnesota, a estimé jeudi que les demandeurs n'avaient pas produit assez de preuves à l'appui de leurs demandes.
Cinq de ces demandeurs affirmaient être les enfants de Prince.
Comme le chanteur n'a pas laissé de descendant, cela aurait pu leur permettre de potentiellement hériter seuls des plus de 300 millions $ laissés par Prince, décédé subitement le le 21 avril à 57 ans d'une surdose de médicaments.
L'un d'eux affirmait que sa mère avait eu une relation en 1976 avec l'icône de la pop, mais le juge a noté que sa demande était nulle, car il avait été légalement adopté par une autre famille.
Tests génétiques
Le juge a toutefois ordonné des tests génétiques pour vérifier les dires de deux autres héritières potentielles. La première est Brianna Nelson, qui affirme être la fille d'un des demi-frères de Prince, Duane Nelson, un temps responsable de la sécurité du chanteur et décédé en 2011.
L'autre est Victoria Nelson, 11 ans, qui serait la fille du fils de Duane Nelson, lui aussi décédé.
Pour l'heure, les héritiers immédiats de Prince sont sa soeur Tyka Nelson et cinq demi-frères. Tous se sont mis d'accord après le décès du chanteur pour nommer un administrateur professionnel afin de gérer la succession.
Parmi les demandes farfelues rejetées par le juge Eide, celle de Claire Boyd, selon qui la CIA a étouffé son mariage avec Prince à Las Vegas.Un test d'ADN a déjà permis de rejeter la demande d'un détenu du Colorado qui prétendait être le fils de la vedette. Parmi les autres personnes écartées par le juge Eide figurent aussi cinq personnes qui soutenaient que Prince était leur père biologique, de même qu'un autre groupe qui affirmait que la vedette n'était pas le fils de John L. Nelson.