Une dizaine d’humoristes, dont Laurent Paquin, Les Denis Drolet, Alexandre Barrette et Phillipe-Audrey Larrue-St-Jacques, étaient présents lors du dévoilement de la programmation du festival Juste pour rire.

Juste pour rire «plus grand que jamais»

Juste pour rire va de l’avant : la programmation pour le festival d’humour qui aura lieu du 14 au 29 juillet à Montréal a été dévoilée mercredi.

«Si vous pensiez que nous n’étions pas là, c’est faux! Nous sommes là et plus grands que jamais!», a lancé Patrick Rozon, porte-parole du festival, lors de son lancement officiel pour l’été 2018.

Après une année passée dans la tourmente, la 36e édition du festival se veut sous le signe du renouveau, avec un lot de galas et de spectacles arborant des têtes d’affiche de l’humour comme Laurent Paquin, Mike Ward, Les Denis Drolet, Korine Côté, Phillipe-Audrey Larrue-St-Jacques et Jean-Marc Parent.

Une imposante cohorte d’artistes animeront les rues, humour et musique au menu, et des spectacles de fin de soirée ont été intégrés pour les festivaliers qui veulent continuer à fêter, ont annoncé les organisateurs, mercredi matin au Club Soda à Montréal, avec un lancement qui rassemblait pour la première fois l’édition francophone du festival et son pendant anglophone Just for Laughs. Plus de 300 spectacles extérieurs envahiront le centre-ville de Montréal, précise-t-on, dont celui des Beach Boys le 23 juillet.

La célèbre journée des jumeaux sera de retour, et des artistes français seront de la partie, tels que Bun Hay Mean qui présentera son spectacle Chinois Marrant et Paul Taylor qui offrira #Franglais, qui était à guichets fermés à Paris, a souligné M. Rozon.

Confiance ébranlée

Juste pour rire a encaissé les conséquences des accusations d’agression et de harcèlement sexuel portées par plusieurs femmes contre Gilbert Rozon, le grand patron de l’entreprise, en octobre dernier. Celui-ci a vendu peu de temps après Le Groupe juste pour rire à ICM Partners, une entreprise américaine, et au comédien canadien Howie Mandel.

Le scandale ne fut que brièvement évoqué lors du lancement.

«Pour ceux qui le savent pas, je m’appelle Patrick Rozon. Vous pouvez m’appeler Patrick», a-t-il lancé à la blague, pour se distancier du fondateur de Juste pour rire, son cousin Gilbert Rozon avec qui il partage le même nom de famille.

Il a tenu à remercier les artistes et les employés «qui ont su garder cette confiance» envers l’entreprise et ses réalisations.

Pour Howie Mandel, Juste pour rire demeure le plus imposant festival d’humour au monde. Et le côté français est le probablement le plus important, a-t-il ajouté.

Il aura toutefois lieu cet été tout de suite après Le Grand Montréal Comédie Fest, qui se déroulera du 1er au 15 juillet. L’événement a été mis sur pied par des humoristes après que Gilbert Rozon eut quitté le bateau et eut annoncé la mise en vente de Juste pour rire.

Patrick Rozon ne croit pas que cet autre festival va leur nuire. Il y a de la place pour plus d’un événement d’humour à Montréal, croit-il. Et il ne les a pas empêchés de recruter les artistes de leur choix : certains humoristes participent même aux deux, a-t-il fait remarquer.

Juste pour rire est d’ailleurs prêt à discuter avec l’autre festival et à collaborer, notamment pour le choix des dates dans un calendrier estival bondé, dit-il.

Si l’année a été dure «médiatiquement», dit-il, et pour les employés, elle a aussi bousculé les choses — pour le mieux.

«On avait déjà entamé le travail de se réinventer en tant que festival, et on l’a poussé encore plus loin. Et les artistes ont embarqué là-dedans», dit-il.