Joni Mitchell a été célébré en grand par une impressionnante brochette d'artistes.

Joni Mitchell enthousiasme des spectateurs par sa simple présence

LOS ANGELES — Au moment où une foule enthousiaste, mais inquiète, se demandait si elle participerait à un concert organisé pour son 75e anniversaire, Joni Mitchell était coincée dans un embouteillage.

Glen Hansard aurait pu être en train de décrire l’invitée d’honneur lorsqu’il a chanté la ligne «a prisoner of the white lines on the freeway» («un prisonnier des lignes blanches sur l’autoroute») de la chanson Coyote, de Joni Mitchell, peu après le début du spectacle, qui a commencé avec près d’une heure de retard.

James Taylor, Chaka Khan, Kris Kristofferson, Rufus Wainwright et Seal figuraient également parmi les invités qui ont fait la sérénade à l’auteure-compositrice-interprète en lui chantant ses propres chansons, mercredi soir, au Dorothy Chandler Pavilion de Los Angeles.

Joni Mitchell n’a pas dit un mot de la soirée, mais sa simple présence à l’événement fut un triomphe. Depuis trois ans et demi, elle est presque complètement absente de la vie publique après qu’un anévrisme l’eut rendue incapable de parler. Peu de choses ont été révélées sur son état de santé depuis.

Joni Mitchell a eu besoin d’aide pour entrer et s’asseoir dans un coin avant de la salle. Le public l’a saluée avec une ovation, chantant spontanément Joyeux anniversaire.

L’amour de la foule pour Joni Mitchell n’avait d’égal que celui des artistes eux-mêmes, en particulier les femmes, dont plusieurs ont dit que l’artiste était bien plus qu’une influence musicale.

«Je veux que vous sachiez combien de fois vous m’avez sauvé la vie», a déclaré Chaka Khan à Joni Mitchell avant d’interpréter Help Me, avec le soutien de Rufus Wainwright et de Seal.

«Joni Mitchell est une inspiration pour toutes les filles qui ont déjà acheté une guitare», a déclaré Emmylou Harris après avoir chanté Cold Blue Steel and Sweet Fire. Cette inspiration a apparemment ses limites, toutefois. Emmylou Harris n’a pas joué de la guitare sur la chanson, disant en riant que «les accords sont trop durs pour moi».

Le concert a permis d’entendre quatre décennies de chansons illustrant la trajectoire de la chanteuse folk d’origine canadienne, qui est devenue l’auteure-compositrice-interprète californienne par excellence avec des albums tels que Blue et Court and Spark.

La seule chanson du spectacle non écrite par Joni Mitchell a été composée pour elle. Graham Nash a chanté Our House, sa chanson de 1970 sur sa vie avec Joni Mitchell qu’il avait fréquentée alors qu’ils étaient dans la vingtaine.

À la fin du spectacle, le rideau est tombé et la foule a demandé un rappel. Elle s’est ensuite déchaînée lorsque le rideau s’est relevé sur Joni Mitchell, debout sur le devant de la scène, vêtue d’un long manteau rouge et d’un chapeau noir, tenant une canne.

Elle a soufflé des bougies sur un gâteau d’anniversaire et a écouté tous les musiciens de la soirée réunis pour interpréter Big Yellow Taxi.