À 74 ans, Jimmy Page s’est associé à Fender pour recréer la guitare au dragon qui a contribué à la création de Led Zeppelin.

Jimmy Page se souvient du dragon qui a lancé Led Zeppelin

CORONA — Il y a 50 ans, Jimmy Page a peint un dragon sur sa guitare favorite et l’a utilisée pour donner naissance à Led Zeppelin.

À l’époque, le gourou de la guitare était tellement inspiré qu’il s’est senti poussé à prendre un pinceau et à utiliser ses connaissances acquises dans une école d’art pour appliquer de la peinture sur son instrument préféré, une Fender Telecaster de 1959, la décorant d’une bête psychédélique.

Il baptise l’instrument Excalibur et l’utilise durant la folle année 1968, alors que son ancien groupe, les Yardbirds, s’est dissous et que sa nouvelle formation, Led Zeppelin, s’apprêtait à naître.

«Toute ma vie est allée si vite à ce moment», se remémore Jimmy Page, aujourd’hui âgé de 74 ans, lors d’une entrevue accordée à l’Associated Press à l’usine de guitares Fender, en Californie. «C’était absolument comme un tour de montagnes russes.»

Jimmy Page explique que le son de Led Zeppelin et ses premières chansons étaient entièrement écrites dans sa tête avant même que les Yardbirds ne se séparent. «Je savais simplement comment faire. J’avais un instinct.»

Il a trouvé son premier allié, le chanteur Robert Plant, qu’il a invité chez lui pour lui faire écouter des disques et pour parler de musique.

Pour lui démontrer quel son il souhaitait, Page a fait écouter à Plant une pièce de folklore, Babe, I’m Gonna Leave You, de Joan Baez, et en lui demandant d’imiter sa façon de chanter. Led Zeppelin inclura la pièce sur son premier album.

Jimmy Page s’émerveille toujours de la rapidité avec laquelle tout s’est enchaîné après que Robert Plant eut embauché le batteur John Bonham et que Jimmy Page eut fait appel à son ami John Paul Jones pour jouer de la basse.

«Tout le parcours de Led Zeppelin et l’ascension de Led Zeppelin, chaque tournée a été extraordinaire, de même que la croissance, le respect et l’amour du groupe et des gens qui affluaient pour nous voir», se rappelle le musicien.

Le premier disque comprenait également Dazed and Confused, dans laquelle Jimmy Page utilise un archet de violon sur sa guitare au dragon.

Cadeau de Jeff Beck

La fameuse guitare était un cadeau du guitariste Jeff Beck, pour le remercier de l’avoir embauché pour une collaboration avec les Yardbirds. Jimmy Page a rapidement adopté l’instrument, qu’il s’est mis à utiliser intensément. Il a pris des peintures utilisées à l’époque pour des affiches psychédéliques et y a peint le dragon.

Le musicien laissera plus tard la guitare chez lui, en Angleterre, lorsqu’il entreprendra la première tournée américaine de Led Zeppelin, en 1969. Un geste qu’il regrettera.

À son retour, épuisé, il s’est aperçu qu’un ami céramiste qui avait habité chez lui en son absence avait peint par-dessus le dragon, en guise de «cadeau». «Ce fut un désastre», admet Jimmy Page.

Avec colère, il a retiré toute la peinture et a rangé la guitare dans un entrepôt, où elle est demeurée pendant des décennies.

Ramener la bête à la vie

Cinquante ans plus tard, Jimmy Page créait un livre pour souligner l’anniversaire du groupe, et la guitare à dragon apparaissait fréquemment sur des photos.

Il a alors estimé qu’il était peut-être temps de ramener la vieille bête à la vie. Il a travaillé avec un graphiste qui l’a aidé à illustrer le livre, utilisant des photos pour repeindre la guitare et recréer son ancien look. Il a tellement aimé le résultat qu’il a approché Fender, et le fabricant de guitares a volontiers accepté d’en fabriquer des copies pour le public, pour souligner l’anniversaire du groupe.

«C’est absolument identique», a assuré Jimmy Page. «Vous ne verrez aucune différence, sauf peut-être que les couleurs étaient légèrement plus riches.»

Quatre versions différentes de la guitare seront offertes l’année prochaine. Avec le livre, les instruments serviront d’hommage aux 50 ans du groupe.

Quand on lui a demandé quel genre de cadeau on pouvait faire à ses compagnons de groupe pour un tel événement, Jimmy Page répond : «Je pourrais leur donner un pinceau et une guitare et voir s’ils peuvent en faire quelque chose.»