Joséphine Bacon
Joséphine Bacon

Je m’appelle humain : Se souvenir des ancêtres *** 1/2 [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
CRITIQUE / Il y a quelque chose de frappant lorsqu’on visionne Je m’appelle humain, le lumineux portrait de Joséphine Bacon filmé par Kim O’Bomsawin : l’importance qu’accorde la poétesse à la transmission du savoir et à la vénération de ses ancêtres. Dans une société qui fait souvent l’impasse sur ses vieux, il y a un rappel sur la dimension qu’ils devraient revêtir à nos yeux.