Mick Jagger (au centre) et Keith Richards (à droite) quittent la Cour de Chichester, en Angleterre, le 10 mai 1967.

Jagger soutient qu'un éditorial l'a sorti de prison

La vedette du rock Mick Jagger soutient qu'un éditorial de journal l'a aidé à éviter la prison pour des délits mineurs liés à la drogue en 1967.
Le chanteur des Rolling Stones a confié au Times of London, samedi, qu'il avait écopé d'une peine de trois mois de prison, non pas pour la gravité de son crime, mais parce que les membres du groupe avaient été les «boucs émissaires» d'une génération plus âgée critiquant leur mode de vie.
L'éditorial du Times avait fait valoir ce point, à l'époque, soulignant que M. Jagger devrait être traité «exactement de la même façon que quiconque».
Le chanteur de 73 ans a dit au journal que «cet éditorial [l']avait sorti de prison».
Il attribue à l'éditorial le mérite d'avoir dit à l'«establishment» que cette façon de faire n'était «pas équitable» dans la coutume britannique.