Les divinités spectaculaires n’avait pas été proprement inaugurée, ce qui sera fait lors d’un vernissage ouvert au public, le mercredi 4 décembre, à compter de 16h30.

Inauguration festive pour Les divinités spectaculaires

Au moment de l’ouverture récente du Diamant, il était impossible de manquer l’éclatante murale de Zïlon dans le hall du théâtre.

Les divinités spectaculaires n’avait pas été proprement inaugurée, ce qui sera fait lors d’un vernissage ouvert au public, le mercredi 4 décembre, à compter de 16h30. 

L’artiste, une des figures de proue de la mouvance punk et de la contre-culture des années 1980 à Montréal, était tout désigné pour cette fresque qui rend hommage au mythique bar le Shoeclack déchaîné, rendez-vous de la faune punk et new wave de Québec à la même époque. 

Dans cet esprit, Yves Jacques et Navet Confit proposeront une courte prestation musicale — l’acteur a été l’auteur-interprète de la chanson On ne peut pas tous être pauvres, en 1981, qui revendique le titre de premier vidéoclip québécois! Bref, un retour dans le temps pour une œuvre très actuelle, en présence de Zïlon.