Le spectacle de dimanche sera une belle opportunité de célébrer la musique de Bob Walsh, décédé le 15 novembre 2016.

Hommage à Bob Walsh: célébrer le legs d'un «grand interprète»

Pas de tristesse ni de nostalgie, mais une grande célébration de la musique. Voilà ce que les amis et complices du regretté Bob Walsh ont souhaité mettre en place pour lui rendre hommage au Festival d'été de Québec (FEQ). «On va raconter des anecdotes, mais ça va être un party musical avant tout. Ceux qui aimaient Bob et son répertoire vont retrouver l'espèce de folie musicale qui l'entourait», promet Jean Fernand Girard, qui a longtemps été le chef d'orchestre du bluesman décédé en novembre dernier.
«Ça va être un spectacle très festif où on va célébrer sa musique, ajoute M. Girard. Et les artistes qui vont être là, je pourrais dire que ce sont les chouchous de Bob. Ils ont souvent fait des spectacles avec nous autres. Mais je pense que tout le bottin de l'Union des artistes aurait accepté de venir chanter pour Bob. Il était tellement aimé et respecté de ses pairs...»
Dès 19h45 dimanche, Nanette Workman, Sylvie Desgroseilliers, Kim Richardson, Martin Goyette et Breen Leboeuf monteront sur la scène de l'Impérial pour une soirée hommage animée par Jean Fernand Girard et Guy Bélanger et qui s'annonce riche en émotions. D'autant plus que le guitariste Gilles Sioui, grand complice de Bob Walsh qui devait aussi être de la partie, nous a lui aussi quittés trop tôt il y a deux semaines. 
Jean Fernand Girard décrit cette brochette d'invités comme «la famille élargie de Bob». La famille musicale plus proche, celle qui accompagnait plus systématiquement le chanteur sur scène et en studio, sera aussi de la partie au FEQ. Selon les dires de M. Girard, la mise sur pied du spectacle, d'abord présenté au Festival de jazz de Montréal, a parfois été éprouvante pour eux.
Guy Bélanger et Jean Fernand Girard animeront la soirée hommage qui s'annonce riche en émotions.
«C'est sûr que pour les musiciens, les répétitions ont été difficiles, évoque-t-il. C'était difficile de réentendre son répertoire parce qu'on a une histoire avec chaque chanson de Bob. On a tellement joué ensemble. Et depuis tellement longtemps. Son band était comme une famille. Il a su créer une sorte de synchronicité qui est assez rare dans le milieu de la musique.»
Québec, le «château fort»
Comme pianiste, chef d'orchestre et arrangeur, Jean Fernand Girard a travaillé étroitement avec Bob Walsh dans les 15 dernières années. Il dit avoir perdu plus qu'un ami en novembre dernier. 
«J'ai réalisé les 10 derniers albums de Bob, détaille-t-il. On a fait des centaines de spectacles ensemble. Il me donnait carte blanche. C'est rare comme arrangeur et comme chef d'orchestre de voir une si grande souplesse de la part d'un artiste. Il me laissait en studio choisir la couleur des pièces. Est-ce qu'on y va avec des cordes? Est-ce qu'on y va avec des cuivres? On a fait du symphonique, on a travaillé avec les Violons du Roy. J'essaie de voir ça du bon côté en me disant que pendant 15 ans, j'ai eu tout un carré de sable pour m'amuser avec cette voix et avec l'espace qu'il me donnait. Je perds mon ami. Je perds ma muse musicale. C'est plusieurs deuils à réaliser.»
Pour M. Girard, le plus grand legs artistique que laisse son ami demeurera son amour de la musique et ses immenses qualités d'interprète. «Bob, il chantait avec son coeur, décrit-il. Jamais il ne faisait une chanson de la même manière. Il nous surprenait tout le temps. Il avait une approche différente. Lui, il chantait en fonction de sa journée, de ce qu'il avait vécu dans sa semaine. Son émotion était en fonction de ce qu'il vivait et il traduisait ça dans ses chansons. Il a eu de sérieux problèmes de santé. Mais jusqu'à la fin, ça ne l'a pas empêché de chanter. Il voulait chanter, il voulait être devant le public. Il oubliait les bobos et il scorait chaque fois.»
Le chef d'orchestre se réjouit de pouvoir profiter du FEQ pour faire honneur à l'héritage du bluesman dans sa ville, dans son «château fort». «Bob s'identifiait beaucoup à Québec, confirme-t-il. C'est un des endroits où il aimait le plus donner des spectacles. Il y avait évidemment tous les souvenirs de son enfance, de sa famille. Et c'est là qu'il a commencé. Il a joué, au bar Élite, pendant des années avant de jouer en salles. On appelait ça son bureau!»
L'occasion sera aussi belle, à l'Impérial, d'entendre le répertoire d'un «grand interprète» revisité par d'autres «grands interprètes», ajoute Jean Fernand Girard. «Ça, c'est intéressant pour nous, les musiciens, mais aussi pour le public, note-t-il. On a essayé de faire un éventail de toute sa carrière et en même temps, de choisir des pièces que lui chouchoutait. Il y a des chansons qu'on garde toute sa carrière et c'est celles-là que vous allez entendre.»
***
Vous voulez y aller?
• Quoi : Hommage à Bob Walsh
• Qui : Jean Fernand Girard, Guy Bélanger, Nanette Workman, Sylvie Desgroseilliers, Kim Richardson, Martin Goyette et Breen Leboeuf.  
• Quand : 16 juillet à 19h45
• Où : Impérial
• Accès : laissez-passer du FEQ