Le son, l'éclairage et la vidéo sur la scène des plaines d'Abraham, c'est l'affaire de Solotech qui fait appel à tout près de 130 personnes durant les 11 jours du Festival d'été de Québec.

Grandir avec le Festival d'été

Avec des retombées évaluées à 25,4 millions $, le Festival d'été de Québec (FEQ) est un véritable moteur économique. Chaque année, depuis 50 ans, des entreprises accrochent leur wagon à la locomotive. Pour plusieurs d'elles, le FEQ devient une rampe de lancement. Le Soleil vous en présente cinq.
Solotech : le son, l'éclairage et la vidéo du FEQ sur les Plaines
Richard Lachance et Martin Chouinard ont deux points en commun.
Leur entreprise respective, Bruit Bleu et Axion, ont été des fournisseurs du Festival d'été de Québec (FEQ) pendant de nombreuses années.
Les deux compagnies, fondées à Québec, font aujourd'hui partie de Solotech qui, au fil des ans, a multiplié les acquisitions, pour devenir une société de classe mondiale comptant sur 960 employés répartis au Canada et aux États-Unis.
Le son, l'éclairage et la vidéo sur la scène des plaines d'Abraham, c'est l'affaire de Solotech qui fait appel à tout près de 130 personnes durant les 11 jours du festival.
La réputation de Solotech n'est plus à faire.
«Nous accompagnerons Lady Gaga dans sa prochaine tournée», indique Richard Lachance, premier vice-président, division tournée. «L'équipe de vidéo qui se déplace avec Muse, c'est la nôtre», renchérit Martin Chouinard, vice-président principal, division location.
Cette réputation-là, Solotech l'a bâtie notamment avec le FEQ, particulièrement à partir de 2009 alors que l'événement a commencé à miser sur les vedettes internationales.
«Le FEQ a été un catalyseur pour la croissance de nos entreprises. Il nous a permis d'évoluer comme fournisseur, d'atteindre une maturité et de devenir un joueur mondial», mentionne Richard Lachance qui se souvient encore du premier contrat qu'il avait décroché avec le FEQ. C'était en 1973. «Je louais l'équipement pour le son sur une toute petite scène située derrière le Château Frontenac. Richard et Marie-Claire Séguin y avaient donné un spectacle.»
MM. Chouinard et Lachance estiment que la présence de Solotech sur les plaines d'Abraham constitue un atout pour le FEQ qui est constamment à la recherche des plus gros noms de la scène musicale. «Maintenant que nous sommes connus, des artistes viennent à Québec parce qu'ils savent que nous sommes là», fait remarquer Richard Lachance. 
«Et pour ceux qui ne connaissent pas Solotech, eh bien, nous avons l'occasion de leur démontrer notre savoir-faire», ajoute Martin Chouinard. «À cet égard, le FEQ nous procure une vitrine incroyable.
***
Unisson Structures, constructeur du «colosse d'aluminium»
Olivier Jobin, vice-président au développement des affaires d'Unisson Structures
La scène d'Unisson Structures est monumentale. Ses dimensions : 256 pieds de largeur sur 90 pieds de hauteur et 88 pieds de profondeur. Son poids : 255 000 livres.
Pas pour rien que Le Soleil a baptisé la structure du Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham le «colosse d'aluminium».
Olivier Jobin ne compte plus les clients qu'il a fait débarquer à Québec, au début du mois de juillet depuis 2013, pour leur montrer la fameuse scène hi-roof.
«Nous avons signé le contrat avec le FEQ le 21 décembre et nous avons livré la scène le 6 juin. Pas moins de 350 travailleurs ont été mobilisés. Je lève mon chapeau à Daniel Gélinas qui a fait confiance à des Québécois plutôt qu'à des Américains pour mener cet exigeant projet à bon port», confie le vice-président au développement des affaires de l'entreprise spécialisée dans la création, la fabrication et l'installation de structures d'aluminium.
Le «colosse d'aluminium» constitue une carte de visite qui ne passe pas inaperçue pour Unisson Structure qui enfile les contrats à l'international. Que ce soit pour le Cirque du Soleil, pour le spectacle du Super Bowl, pour les représentations de Lady Gaga ou encore pour les défilés de Victoria Secret.
«Actuellement, nous travaillons à la conception d'une structure d'envergure en vue d'une exposition temporaire du maître horloger Patek Philippe à New York.»
***
SPL Électrique, maître électricien des festivités
Daniel et Jacques Lambert de SPL Électrique
«Si je ne reçois pas un appel de l'équipe du Festival pendant l'événement, ça veut dire que nous avons accompli le boulot qu'elle s'attendait de nous.»
À la tête de SPL Électrique en compagnie de son frère Jacques, Daniel Lambert apprécie sa collaboration avec le FEQ, une aventure qui dure depuis une quinzaine d'années.
«Il faut que tu sois efficace, car le FEQ, lui, est super efficace. Les informations transmises sont toujours claires et précises. Tu sais toujours où tu t'en vas. Jamais, il ne te demandera l'impossible.»
SPL Électrique est une entreprise de Québec spécialisée en installations électriques temporaires. 
Dès la fin du mois de mai, ses employés prennent d'assaut le site des plaines d'Abraham pour déployer le réseau électrique qui alimentera, entre autres, la grande scène et les kiosques alimentaires. «Cela n'a rien à voir avec l'installation de l'électricité dans une maison.»
La demande en électricité a doublé au cours des dernières années. «Au plan technique, le FEQ n'a cessé de prendre de l'ampleur. Et ça prend du courant. De notre côté, il a fallu suivre la parade et faire l'acquisition d'équipements pour répondre aux défis technologiques que nous lançait le FEQ.»
Compter le FEQ parmi ses clients «solidifie» la crédibilité d'une entreprise, estime Daniel Lambert.
«Parce que nous voulons rester proches de notre monde, nous n'avons pas l'ambition de prendre de l'expansion à Montréal. Nous avons déjà de bons et de fidèles clients dans la région de Québec.» 
***
Nova Film : le marathon commence...
David Poulin, cofondateur de Nova Film
«Pendant le Festival, il y a du monde au sein de notre équipe qui perd pas mal de poids!»
Tous les soirs pendant la durée du FEQ, les caméramans de Nova Film captent les images des spectacles présentés sur les plaines d'Abraham.
Vers minuit, ils accourent au Hilton Québec - le quartier général de Nova Film pendant le Festival - pour éditer les meilleures séquences filmées. 
Le réalisateur et l'ingénieur de son prennent ensuite la relève pour produire un petit film d'environ deux minutes présentant les meilleurs moments du spectacle.
Dès le lever du jour, la vidéo sera en ligne, une fois l'obtention de l'imprimatur de l'artiste et du FEQ évidemment. 
«Réaliser ce tour de force 11 soirs consécutifs provoque son lot de stress», commente David Poulin qui, en compagnie de François Lallier, a fondé Nova Film en 2007.
Le pain et le beurre de l'entreprise de 12 employés à temps plein auquel peuvent se greffer une centaine de pigistes, c'est la production publicitaire pour la télévision.
Collaborer avec le FEQ, c'est un petit plaisir dont Nova Film ne veut surtout pas se priver.
«Tout le monde veut s'associer au FEQ. C'est une vitrine exceptionnelle», explique David Poulin.
Des retombées, Nova Film en fait le plein. 
«À la suite de notre collaboration avec lui en 2013, le DJ Tiesto nous a invités à produire une vidéo chez lui à Las Vegas. Nous négocions avec le groupe The Lumineers pour les accompagner durant leur tournée. George Thorogood et Megadeth nous ont aussi appelés».
***
La Mangue Verte : des repas, tous les soirs, pour 830 festivaliers
Dans l'ordre, Lysanne Gingras, présidente de La Mangue Verte, Jean-Christophe Niclaes, directeur des opérations, et Alexandra Côté, directrice des ventes.
Son cadeau de 10e anniversaire, La Mangue Verte l'a reçu du Festival d'été de Québec (FEQ).
L'établissement de Québec offrant un service de traiteur a été choisi pour nourrir les 830 festivaliers qui, chaque soir pendant 11 jours, auront la chance d'assister aux spectacles dans les loges corporatives aménagées sur les plaines d'Abraham.
«L'an dernier, nous avons fait nos premiers pas dans la famille du FEQ en fournissant la bouffe aux artistes se produisant au parc de la Francophonie», explique la présidente de La Mangue Verte, Lysanne Gingras.
C'est à la suite d'un appel d'offres lancé par le FEQ que La Mangue Verte a décroché le contrat pour fournir les services de traiteur dans la tente corporative du Casino de Charlevoix et les loges Bell et Desjardins.
«Ça serait faux de prétendre que nous sommes habitués à faire des événements de cette ampleur. C'est un beau défi que nous réaliserons avec la collaboration de tous nos fournisseurs. C'est surtout une belle marque de confiance de la part du FEQ.»
Pour préparer et pour livrer, chaque soir, 830 repas, La Mangue Verte prévoit ajouter une vingtaine de ressources à son équipe de 25 employés.
Les repas seront préparés dans les installations de La Mangue Verte sur la rue Watt. Le montage et la finition des plats seront réalisés sur les plaines d'Abraham.
«Ça va être du camping de luxe!» lance Lysanne Gingras.