Glass Tiger

Glass Tiger: Frew revient de loin

Nostalgiques des années 80, l’un des groupes iconiques de cette drôle d’époque est en ville. Sortez votre Walkman, votre bouteille de «spray net», vos vêtements aux couleurs cocorico, Glass Tiger vous fera vivre vendredi un voyage dans le temps.

Les fans du groupe ontarien semblent avoir suivi les conseils d’Alan Frew, quand il demandait en 1986 de ne pas l’oublier quand il sera parti. Don’t Forget Me (When I’m Gone) demeure leur plus grand succès, avec Someday et Thin Red Line. Après un intermède entre 1993 et 2003, Glass Tiger continue à s’inscrire dans le paysage musical canadien, même si les dernières années n’ont pas été de tout repos pour le musicien d’origine écossaise, auteur de trois albums solos depuis 1994.

Si Frew savoure la joie de monter sur scène d’un océan à l’autre, c’est qu’il revient de loin. Victime d’un accident vasculaire cérébral subi pendant son sommeil, en août 2015, le chanteur de 61 ans s’est soumis à de longs traitements pour se remettre sur pied.

«J’ai vécu une intense réadaptation de plus d’un an. C’était stressant. J’ai pris beaucoup de médicaments pour mon taux de cholestérol et ma pression artérielle. J’ai fait de la méditation et de la natation. J’étais effrayé à l’idée de ne plus pouvoir chanter. Je suis allé en studio tous les jours pendant des mois et ma voix, que je pensais finie, est finalement revenue. Mais pendant un moment, j’ai cru que ma carrière était terminée.

«Vous ne pouvez vous remettre totalement. Après ça, tu n’es plus la même personne, ajoute-t-il. Ceux qui ont traversé de graves maladies peuvent comprendre. Ma main et mon bras droits ont été affectés, mais dans l’ensemble, je suis en forme et je fais tout pour le rester.»

Véronic DiCaire

C’est pendant cette période trouble que Frew a eu l’idée de l’album 31, où il revisite une dizaine de chansons de Glass Tiger. Le disque compte aussi deux nouvelles chansons. Parmi les collaborateurs dans cette aventure, Julian Lennon et Véronic DiCaire, qui interprète Someday.

«Après mon AVC, je suis passé par une période où je me questionnais sur la vie, l’amitié  et toutes ces choses-là. J’ai eu envie de travailler avec des amis, comme Alan Doyle et Julian. Puisque Glass Tiger est un groupe canadien, je trouvais important que la portion française du pays soit représentée sur le disque. Quelqu’un m’a parlé de Véronic, me disant qu’elle était une grande fan de notre musique quand elle était plus jeune. Je l’ai croisée sur un plateau de télévision pour lui proposer mon offre. Elle m’a répondu: est-tu sérieux?»

Pour le spectacle présenté à L’Impérial, avec The Box et Princess, Alan Frew promet de ne décevoir personne. «Nos fans peuvent s’attendre à entendre les classiques de Glass Tiger. Nous allons tous les jouer», promet le leader de la formation gagnante de cinq prix Juno et aux cinq millions d’albums vendus.

***

VOUS VOULEZ Y ALLER?

  • Qui: Glass Tiger
  • Quand: 13 juillet, 21h
  • Où: Impérial
  • Accès: laissez-passer
  • Info: infofestival.com