Se considérant déjà comme un événement sécuritaire, le FEQ n'apporte pas de changements majeurs à ses politiques.

Fouilles plus minutieuses à l'entrée des sites du FEQ

Des fouilles «plus étoffées» à l'entrée des sites, une présence policière forte, mais pas augmentée «de façon drastique» et un appel à la vigilance des festivaliers. À deux jours de l'ouverture du 50e Festival d'été de Québec (FEQ), l'organisation a fait le point sur son plan de match en matière de sécurité.
Se considérant déjà comme un événement sécuritaire, le FEQ n'apporte pas de changements majeurs à ses politiques. Selon le directeur de production de l'événement, Patrick Martin, les spectateurs peuvent toutefois s'attendre à des fouilles plus minutieuses à l'entrée des plaines d'Abraham et du Parc de la Francophonie, où trois files distinctes seront mises en place : une pour les festivaliers qui arrivent les mains vides, une pour ceux munis d'un sac à dos et une pour ceux qui apportent une poussette (qui seront toutefois interdites au concert de Metallica le 14 juillet). Des détecteurs de métal seront aussi mis à profit certains soirs, précise M. Martin. 
«On recommande aux gens de ne pas venir avec des sacs à dos, indique-t-il. Le sac à dos ralentit le processus de fouille, donc retarde nos entrées. On recommande de les laisser au vestiaire, dans la voiture ou à la maison, si possible. C'est préférable pour permettre l'accessibilité au site. On garantit que les gens vont pouvoir entrer, mais si vous arrivez avec des sacs à dos, c'est plus long.»
Selon la programmation
Sans accroître de façon significative son déploiement par rapport aux années passées, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) sera de nouveau bien présent dans les rues pendant le FEQ. «Le festival était déjà un événement qui était très sécuritaire avec une quantité importante de policiers. Il y a énormément de gens qui sont en ville lors de cet événement-là. On ne peut pas dire qu'on augmente de façon drastique le nombre d'effectifs», explique André Turcotte, inspecteur à la section du soutien aux opérations policières au SPVQ. 
«On fait une évaluation à partir de différents éléments, ajoute M. Turcotte. Pour donner un exemple, le spectacle de Metallica versus le spectacle d'Isabelle Boulay, il y a une différence au niveau des effectifs par la force des choses. On regarde toujours la programmation et les risques qui sont associés. Après, on déploie les effectifs.»
Selon le directeur de production de l'événement, Patrick Martin, les spectateurs peuvent toutefois s'attendre à des fouilles plus minutieuses à l'entrée des plaines d'Abraham (photo) et du Parc de la Francophonie.
Après l'attentat de Nice, lors duquel un camion avait foncé sur la foule l'an dernier, des entraves à la circulation avaient été installées sur certains sites du FEQ. Ce sera une nouvelle fois le cas cette année. «Bien entendu, on est conscient de ce qui se passe dans le monde. On est en relation avec différents partenaires. C'est un élément de sécurité qui est mis en place. Les blocs de béton, c'est sûr que c'est visible pour la population. Oui, il y en aura pour sécuriser les endroits où il y a le plus de gens en même temps», précise M. Turcotte, qui en appelle aussi à la vigilance des festivaliers pour prévenir d'éventuels méfaits pendant le FEQ. 
«Des fois, les gens remarquent des choses, des comportements bizarres, des comportements suspects, mais n'osent pas trop en parler en se disant : "je dois me tromper". Au contraire, je leur demande de ne pas hésiter et d'en faire part aux policiers qu'ils vont croiser, parce qu'ils vont assurément croiser des policiers sur leur chemin, dans la rue. On fera les vérifications qui s'imposent.»
Une nouvelle navette du RTC
Pour faciliter les déplacements pendant le FEQ, le Réseau de transport de la capitale ajoute une quatrième navette qui couvrira le secteur de Sainte-Foy, à partir de la Place Iberville IV. Dès 17h30 pour l'aller et 21h30 pour le retour, des navettes desserviront aussi Lebourgneuf (stationnement d'Hydro-Québec), Charlesbourg (ministère des Ressources naturelles et de la Faune) et Beauport (Galeries de la Canardière). Le stationnement est offert gratuitement. Les parcours 11, 25 et les Métrobus 800, 801 et 807 seront également bonifiés pendant le FEQ.  Détails au www.rtcquebec.ca
Davantage de distributeurs d'eau
Encore une fois cette année, les festivaliers ne pourront pas apporter de bouteilles d'eau (ou d'autres liquides) sur les sites du FEQ. Trente fontaines réparties dans six distributeurs seront accessibles gratuitement sur les plaines d'Abraham, soit trois fois plus qu'en 2016. Au parc de la Francophonie, les spectateurs pourront se ravitailler à deux points d'eau, soit le double de l'an dernier. Ils doivent toutefois se munir d'une gourde souple puisque les contenants rigides seront interdits.
Objets interdits sur les sites du FEQ
• Tablettes électroniques
• Parapluies
• Objets gonflables
• Glacières, thermos ou gourdes rigides
• Tous les liquides
• Chaises pliantes (sauf pour la soirée d'ouverture sur les Plaines et le spectacle de Michel Louvain à la place d'Youville le 12 juillet)
• Casque de moto ou de vélo
• Instruments de musique
• Planche à roulettes ou patins à roues alignées
Note: la liste complète des objets interdits est en ligne au www.infofestival.com. Des vestiaires (au coût de 5 $ payés comptant en monnaie exacte) seront offerts à l'entrée des sites.