Foreman, entre testostérone et fragilité

Pendant sept ans, Charles Fournier a côtoyé les travailleurs de la construction. Avec sa première pièce, Foreman, il a voulu rendre hommage à ses compagnons de chantier. À travers des chorégraphies et des discussions humoristiques, cinq personnages nous dévoilent leurs craintes et leur vulnérabilité, laissant entrevoir la fragilité derrière leur masque de masculinité.

Durant les répétitions de la pièce, la Fabrique culturelle s’est glissée sur scène et en a ramené quelques images. La pièce Foreman est présentée jusqu’au 4 mai au théâtre Périscope.

On peut voir la capsule ici