C’est le 11 mai que la nouvelle édition du classique de Richard Séguin et Serge Fiori verra le jour.

Fiori-Séguin réunis

Il y a 40 ans, Richard Séguin quitte le studio où il enregistre avec Serge Fiori ce qui va devenir Deux cents nuits à l’heure. Leur amitié en ruines, l’ex-chanteur d’Harmonium se voit forcé de compléter seul. Même s’ils ont fait la paix depuis, les probabilités d’une réunion semblaient aussi improbables que celle des Eagles. Et pourtant, comme la bande à Don Henley, les deux musiciens se sont retrouvés pour une édition entièrement rematricée de leur album mythique.

C’est donc le 11 mai, 40 ans après la première sortie, que la nouvelle édition (en format CD, vinyle 180g deluxe et numérique) sera disponible. Avec une pochette légèrement modifiée, qui reprend la fameuse photo dans le train où la paire ressemble à des clowns blancs…

En 1976, Séguin vient de mettre fin au duo avec sa jumelle Marie-Claire. Cette année-là, il rejoint Fiori comme choristes sur Valiquette est en ville de Gilles Valiquette. Leurs voix uniques se fondent ensemble à merveille. Le duo continue de collaborer lorsque Séguin chante sur L’Heptade d’Harmonium, qui se sépare ensuite.

C’est l’année suivante, à la recherche de nouveaux défis créatifs, que le duo commence à composer un album qui synthétise l’aspect chansonnier de leur musique et celui des envolées progressives de l’époque. La pièce-titre avec ses changements mélodiques et de styles fréquents en témoigne. Ça fait du bien, beaucoup plus mélancolique, est une complainte avec de longues envolées instrumentales et de magnifiques harmonies vocales : «Ça fait du bien de se voir / Ensemble dans un lieu d’espoir». En deux — longues — pièces, Fiori-Séguin viennent d’établir un son distinctif, qui marquera l’imaginaire de l’époque.

Le reste appartient à l’histoire : ils écoulent plus de 200 000 exemplaires du disque, en route pour trois Félix, à leur première remise : auteur-compositeur-interprète de l’année,  groupe de l’année et album de l’année.

Ce Deux cents nuits à l’heure XL ne contient malheureusement pas de nouvelle pièce. Mais Richard Séguin et Serge Fiori ont supervisé le travail de Ryan Morey, l’ingénieur qui a également travaillé sur l’édition 40e anniversaire de L’Heptade. À partir des bandes maîtresses originales, le trio a dépoussiéré les sept morceaux originaux.

Depuis cet unique opus, Richard Séguin mène une prolifique carrière solo, polissant autant ses chansons que ses gravures et sa poésie dans ses terres, même si elle n’a plus l’élan d’autrefois. Serge Fiori, c’est… compliqué. Ses problèmes d’anxiété et de consommation l’ont tenu à l’écart du monde la plupart du temps.

Mais ensemble, ils ont livré un Deux cents nuits à l’heure mémorable. À 40 ans, il a à peine pris quelques rides…