Festival d'opéra de Québec: Louis Riel comme pièce de résistance

En cette année du 150e anniversaire de la Confédération, le Festival d'opéra de Québec nous plongera dans un épisode controversé de l'histoire canadienne avec l'opéra Louis Riel, qui nécessite une troupe colossale de 70 chanteurs et 30 figurants, en plus des musiciens de l'Orchestre symphonique de Québec.
Créé il y a 50 ans, pour le centenaire, par le compositeur Harry Somers, Louis Riel «est peut-être le plus important opéra canadien jamais créé», a souligné Grégoire Legendre, directeur général et artistique de l'Opéra de Québec. 
L'histoire du leader métis et de la conquête de l'Ouest canadien, chantée en anglais, en français et en cri, sera présentée les 30 juillet, 1er et 3 août au Grand Théâtre de Québec et mettra en vedette Russell Braun dans le rôle-titre. Le réjouissant anthropologue Serge Bouchard donnera des conférences avant les représentations.
Le spectacle de clôture, le 5 août au Palais Montcam, a été confié aux Violons du Roy et au contre-ténor américain Anthony Roth Costanzo, qui fait fréquemment partie des distributions du Metropolitan Opera, pour un concert rassemblant les univers de Handel et de Philip Glass.
La soirée d'ouverture, le 24 juillet, se déroulera sous les étoiles dans la cour du Séminaire de Québec, avec huit chanteurs qui restent à choisir et la Sinfonia de Lanaudière. 
Deux nouveautés : une classe de maître avec la soprano Diana Soviero dont le moment reste à déterminer et un spectacle du quatuor Quartom, présenté le 4 août à la cathédrale Holy Trinity. 
Autrement, la programmation fait la part belle aux jeunes artistes, avec le retour du Studio d'opéra, bonifié cette année par la participation des Jeunesses musicales du Canada. Sept jeunes interprètes livreront Don Giovanni de Mozart les 29, 31 juillet et 2 août à la Bordée. L'opéra jeunesse présenté à la Maison Jaune s'intitulera Mascarade à Venise et mettra à l'honneur des adolescents.
La brigade lyrique se déploiera de nouveau dans les lieux publics. Deux rendez-vous épicuriens sont aussi proposés à la Chapelle du Musée de l'Amérique française : Viennoiseries musicales (servies avec de vraies viennoiseries) ainsi que Shakespeare à l'opéra, une activité gratuite sous forme d'apéro du 24 au 27 juillet.
Les détails à festivaloperaquebec.com