Contenu commandité
«Féria - L'attraction»: quatre histoires de cirque
L’artiste londonienne Orissa Kelly sait tirer à l’arc avec ses pieds, ses mains, ses dents...

Orissa Kelly, l’amazone globe-trotter

Orissa Kelly faisait partie d’un spectacle en Australie lorsqu’elle a assisté à «Attrape-moi», la première création de Flip Fabrique. «Le niveau technique était incroyable et j’ai beaucoup aimé le fait que chacun soit impliqué dans tous les numéros. C’est une famille sur scène. Ça donne envie d’en faire partie», nous explique-t-elle, en anglais.

Depuis qu’elle a appris à faire des acrobaties avec un arc et des flèches, il y a quatre ans, la Londonienne n’a pratiquement pas mis les pieds chez elle. L’artiste a déjà 26 vols en avion à son actif depuis le début de l’année. Elle sait tirer avec ses pieds, ses mains, ses dents...

«Je faisais du tissu et du cerceau aérien, puis j’ai eu de la difficulté à me trouver du travail, parce que nous étions beaucoup dans cette discipline. Au lieu d’essayer d’être la meilleure, je me suis dit que je devrais développer quelque chose que je serais la seule à faire», explique-t-elle.

La possibilité de participer à un spectacle sur le thème du Far West, sans structure aérienne, lui donne l’idée d’intégrer un arc et des flèches. «Je suis allée sur un terrain de criquet, près de chez moi, parce que personne ne voulait me laisser essayer ça dans les espaces d’entraînement normaux, raconte-t-elle. Je me suis entraînée dehors, six heures par jour, pendant six mois, même l’hiver, jusqu’à ce que j’aie une bonne séquence et que je sache que c’était possible.»

Son numéro attire l’attention à l’émission Britain’s Got Talent et lui permet de jouer dans le film Wonder Woman. Elle a pourtant choisi de passer l’été à Québec. «C’est plus amusant que tous les autres spectacles que j’ai faits, parce que nous sommes une bande de gamins qui jouent. Tout le monde a beaucoup de talent, ça incite à se dépasser», explique Orissa Kelly. L’artiste de 24 ans se joindra ensuite au Vampire Circus cet automne.