Une signalisation rappelant les consignes de distanciation sociale a été installée au Musée national des beaux-arts du Québec. 
Une signalisation rappelant les consignes de distanciation sociale a été installée au Musée national des beaux-arts du Québec. 

Une nouvelle proximité dans les musées

L’expérience ne sera plus la même, mais sans doute que nous n’y perdrons pas tant au change. Peut-être même pas du tout. En accueillant de nouveau les visiteurs selon les règles prescrites par la Direction de la santé publique, les grands musées de Québec ont prévu le coup et ont choisi de faire des contraintes de distanciation physique un atout.

Pas besoin de jouer du coude dans la foule, un moment privilégié avec une œuvre ou un artéfact. Voilà ce qui attend les visiteurs du Musée de la civilisation (MCQ) et du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) respectivement le 20 et le 29 juin. D’un côté une nouveauté, de l’autre une exposition vedette prolongée. Voilà de bonnes raisons de se déconfiner. 

Quelques jours après la réouverture du MCQ, les curieux pourront dès le 26 juin découvrir l’exposition Histoires de pêche, qui mettra en valeur 350 objets liés à la pêche sportive au Québec en plus de faire découvrir au public un univers inspiré de la nature grâce à diverses installations multimédias. 

Les expositions La tête dans le nuage, Le temps des Québécois, Broue. L’homme des tavernes, Nom d’une Bobinette! et C’est notre histoire reprendront du service. 

À cause de leur trop grande interactivité, Observer. L’expo qui déroute et l’atelier de costumes Il était une fois ne rouvriront  pas pour instant.

Un avant-goût de l’exposition Histoires de pêche au Musée de la civilisation de Québec. 

Davantage de temps avec Frida

Du côté du MNBAQ, les mois de confinement auront eu au moins un avantage : L’exposition Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain a été prolongée jusqu’en septembre. Les collections maison installées au pavillon Pierre Lassonde, le seul qui accueillera des visiteurs dès le 29 juin, seront aussi ouvertes au public, qui pourra ainsi profiter des salles de De Ferron à BGL. Art contemporain du Québec, Art inuit. La collection Brousseau, Ilippunga, Arts décoratifs et design du Québec ainsi que de  L’Hommage à Rosa Luxemburg.

Installé sur les plaines d’Abraham, le MNBAQ comptera aussi faire bon usage de ses espaces extérieurs cet été. Une programmation culturelle se déploiera dans le Jardin des sculptures, dans le Parc du musée et sur le parvis du pavillon central dès le 13 juillet. Ateliers, visites guidées, danse et plusieurs autres activités seront proposées aux amateurs d’art.