On vous laisse découvrir ce que cache l’immense Donald Trump qui se cure les oreilles de l’artiste argentin Federico Lamas.

«Tell Me Something Valuable» à La Bande vidéo: la face cachée des images

L’artiste argentin Federico Lamas présente deux corpus dans le petit espace d’exposition de la Bande vidéo. Dans le coin droit, il nous invite à découvrir des images cachées derrière ses dessins, alors que dans le coin gauche, il est le protagoniste d’une vidéo complètement déjantée, sorte de clin d’œil à Full Metal Jacket de Stanley Kubrick.

Tourné alors qu’il était en résidence à la Bande vidéo, ce court film expérimental le montre rampant au sol sur le dos et tenant un fusil imaginaire, pendant qu’autour de lui les bouteilles de bière et les casques de soldat explosent. Le «Stress Level Saurus», un lézard longiligne, lui sert d’insigne. Sa laborieuse progression est appuyée par une musique symphonique grandiose, qui appelle au combat. «Why I protect my stuff rather than myself ?» interroge un intertitre qui apparaît à l’écran.

«Tell Me Something Valuable» à La Bande vidéo

Le résultat est intéressant, mais on retient surtout les affiches et images vidéo qui occupent deux autres murs de l’exposition. En rouge et jaune, le visiteur voit une Miss Paz Mundial, Rambo et un haut gradé. En regardant les mêmes images à travers une des pommes rouges qui pendent du plafond, il voit toutefois apparaître une rebelle armée, Vincent Van Gogh et un homosexuel barbu à casquette de cuir. On vous laisse découvrir ce que cache l’image immense de Donald Trump qui se cure les oreilles…

Jouant sur la subversion des codes, Frederico Lamas montre ce que cachent les images léchées générées par un régime dictatorial, Hollywood ou encore la publicité. La satire est mordante. 

À voir au 620, côte d’Abraham Québec pour une dernière fin de semaine, de 12h à 17h. Info : labandevideo.com