Joan Mitchell, Girolata, 1964. Huile sur toile, 258,4 × 481,7 cm, Don de Joseph H. Hirshhorn, 1966 © Estate of Joan Mitchell.

Rentrée musées: art, passion et objets

Mitchell / Riopelle, un couple dans la démesure, 12 octobre au 7 janvier 2018, MNBAQ
<p>Joan Mitchell et Jean-Paul Riopelle à Chicago, vers 1959, Archives de la Joan Mitchell Foundation, New York.</p>
Dans la constellation des mythologies sentimentales et artistiques, plusieurs couples tumultueux ont marqué leur époque, dont le Québécois Jean-Paul Riopelle (1923-2002) et l'Américaine Joan Mitchell (1925-1992). Le MNBAQ, en collaboration avec  le Musée des beaux-arts de l'Ontario et les successions des deux artistes, retracera leurs carrières respectives pendant leur 25 ans de vie commune (de 1955 à 1979), en présentant quelque 60 oeuvres issues de leur dialogue nourri autour de l'abstraction. Il s'agit de la première exposition muséale à poser un regard croisé sur le travail des deux artistes.
Dallaire. De l'idée à l'objet, 6 décembre au 26 août 2018, Musée de la civilisation
Le designer industriel Michel Dallaire
En 2013, le designer industriel Michel Dallaire a confié 130 pièces (objets et archives) au Musée de la civilisation. Le fonds, qui est au coeur de l'exposition, comprend entre autres le vélo BIXI, le flambeau des Jeux olympiques de 1976 à Montréal, le moniteur de son et de mouvement Angelcare, des objets destinés à la classe Affaires d'Air Canada (qui sont demeurés des prototypes à cause des déboires du transporteur aérien) et des mallettes Escapade, qui se sont écoulées à plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde après que le Museum of Modern Art de New York en a commandé pour sa boutique. Intéressantes histoires en perspective.
Bibis, cloches et escarpinsRegard sur la donation Annie-Cantin-et-Pierre-Cantin, 28 novembre au 8 octobre 2018, MCQ
<p>Cloche, vers 1900, Musée de la civilisation, don d'Annie Cantin et de Pierre Cantin</p>
Depuis les années 60, les collectionneurs Annie et Pierre Cantin ont rassemblé tellement d'objets témoignant de l'histoire du Québec que le MCQ entend les utiliser dans une série d'expositions. La première s'intéresse à la mode, à l'étiquette et aux normes qui guident l'habillement des Québécois au début du XXe siècle puis à l'essor des grands magasins et aux nouvelles tendances qui émergent dès les années 60. L'exposition sera réalisée avec la collaboration des étudiants du Département des sciences historiques de l'Université Laval.
AUSSI À VOIR...
Les Prix du Québec, 40 ans d'excellence en culture et en science, du 18 octobre au 3 décembre, MNBAQ
D'entrée de jeu de José Luis Torres, du 30 novembre au 14 octobre 2018, Galerie famille du MNBAQ
De trappeurs à entrepreneurs. 4 siècles de commerce à Québec, du 2 novembre au 28 octobre 2018, MCQ