Animals and Furniture de Lutz & Guggisberg

Manif d'art 9: la grande migration de Lutz & Guggisberg

Le duo suisse Lutz & Guggisberg a transformé la grande galerie de L’œil de poisson en grand théâtre migratoire. Plus de 1200 créatures d’argile forment de longues processions jusqu’à un écran, où l’on voit les mains magiques des artistes qui donnent forme à de nouveaux êtres.

L’installation s’appelle Animals and Furniture. «C’est un sujet classique pour nous», indique Andres Lutz. «Nos figurines ressemblent à la fois à des meubles et à des animaux. Nous sommes comme dans un zoo, ou en safari, où l’on peut s’étonner de la variété des formes de vie.»

C’est aussi, en quelque sorte, un journal de création, spécifie Anders Guggisberg, puisqu’au fil des jours et des semaines, les êtres d’argile ont évolué selon leurs envies.

Leur migration aux allures de parade a déjà été présentée dans une église et un garage. Ici, les murs noircis et l’écran qui couvre le mur du fond évoquent une caverne, une nuit sans lune, ou une salle de cinéma.

Les mains qui s’affairent sur l’écran semblent immenses en comparaison avec les minuscules pièces d’argile disposées au sol. «Lorsqu’on fait une œuvre d’art, d’un côté il y a le matériau, et de l’autre il y a la magie qu’on y injecte, la vie qu’on y insuffle. Il y a presque quelque chose de spirituel là-dedans», souligne Andres Lutz. Josianne Desloges (collaboration spéciale)

Jusqu’au 21 avril au 580, côte d’Abraham, Québec, dans le cadre de Manif d’art 9.