Si Annie Leibovitz ne donne pas son autorisation pour la présentation publique de ses images, celles-ci demeureront entreposées au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse.

Le sort d'une exposition de photos entre les mains d'Annie Leibovitz

Le sort d'une exposition de photographies de la célèbre Annie Leibovitz est entre les mains de l'artiste.
Si la photographe américaine ne donne pas son autorisation pour la présentation publique de ses images, celles-ci demeureront entreposées au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse.
Le porte-parole du musée, Colin Stinson, explique en effet que l'institution ne peut exposer les oeuvres sans la permission de leur auteure, puisque même si les photos appartiennent au musée, Annie Leibovitz en conserve les droits d'auteur.
Le musée a reçu une mauvaise nouvelle cette semaine lorsqu'une commission fédérale a refusé de certifier la collection comme ayant une «signification culturelle» importante, ce qui aurait permis au donateur d'obtenir un important avantage fiscal.
Il s'agissait d'un quatrième refus de la Commission canadienne d'examen des exportations de biens culturels.
La collection inclut un portrait de l'actrice Demi Moore nue et enceinte, une photo de Dan Aykroyd et John Belushi dans la peau des Blues Brothers et une autre montrant John Lennon nu, aux côtés de Yoko Ono.
L'avocat torontois Aaron Milrad, spécialisé dans le domaine des arts, a précisé que le contrat liant l'artiste et le donateur de la collection stipulait qu'un paiement final serait versé après la certification.
Les images avaient été données au musée par la famille d'Al et Faye Mintz, de Toronto, en juin 2013.
M. Milrad croit cependant que malgré la controverse, il se pourrait encore que les oeuvres soient éventuellement exposées.
«Il serait insensé pour un artiste d'avoir des oeuvres dans un musée et de ne pas permettre qu'elles soient exposées», estime-t-il.