<em>Pompéi. Cité immortelle</em> sera présentée du 18 novembre 2021 au 11 septembre 2022 au Musée de la civilisation de Québec.
<em>Pompéi. Cité immortelle</em> sera présentée du 18 novembre 2021 au 11 septembre 2022 au Musée de la civilisation de Québec.

Le Musée de la civilisation accueillera Pompéi. Cité immortelle en 2021 

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Les intéressés devront s’armer de patience avant de pouvoir plonger dans l’histoire captivante de Pompéi et de ses habitants. L’équipe du Musée de la civilisation, qui ouvrira les portes de l'exposition Pompéi. Cité immortelle d’ici 14 mois, promet toutefois une expérience immersive et profondément humaine.

Avant d’être un des sites archéologiques les plus connus, Pompéi était tout d’abord une ville de quelques dizaines de milliers d’habitants, située sur la côte ouest de l’Italie, en Campanie. Elle est aujourd’hui légendaire en raison d’une éruption volcanique qui l’engloutit en l’an 79.

Au total, Pompéi. Cité immortelle est divisée en sept zones thématiques : Pompéi, cité romaine; l’Éruption du Vésuve; Un peuple d’artisans et de techniciens; Une région fertile; Des sciences utiles; Pline l’Ancien et Ils sont toujours parmi nous. 

«L’être humain est au centre de nos activités. L’exposition part de la vie d’une famille qui aide à reconstruire Pompéi. Parce qu’il faut savoir qu’avant l’événement de l’an 79, Pompéi avait vécu une plus petite éruption volcanique en l’an 62. Avec cette famille, on expose donc le quotidien des habitants de Pompéi avant de conclure par la grande éruption volcanique», explique Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée de la civilisation à Québec.

Cette famille, qui prend ici presque le rôle de guide-animateur, sera accompagnée d’une narration. Ce récit d’introduction à l’histoire de Pompéi est le premier grand pan de l’expérience immersive offerte aux visiteurs, souligne M. La Roche. 

«Une grande salle leur fera aussi expérimenter ce qu’on pense que les gens ont vécu quelques minutes avant l’éruption», ajoute-t-il. Une vidéo 360°, un son de qualité et même le plancher qui tremble déjoueront presque tous les sens des visiteurs afin de les plonger dans ce moment intense en émotions. L’immersion se conclura notamment par la touchante observation de moulages des corps pétrifiés de Pompéiens. 

Au total, ce sont plus de cent artéfacts, dont quatorze fresques, qui quitteront l’Italie pour venir être admirés à Québec. Adaptée par le Musée de la civilisation, l’exposition est conçue par le Musée Galileo de Florence et le Musée national d’archéologie de Naples. Le projet est d’ailleurs présenté en partenariat avec le ministère de la Culture et des Communications qui a octroyé 700 000$ pour sa réalisation.

Une fascination immortelle

Même après des milliers d’années, Pompéi attire encore bon nombre de touristes et de scientifiques. «Je pense que cette fascination vient surtout du fait qu’à cause de l’éruption, les archéologues ont retrouvé une société presque intacte, insiste M. La Roche. On a retrouvé des fresques complètes, des bijoux, des vases entiers et même du pain et des olives!» 

La lave, qui s’est étendue dans les rues, a englouti la ville en quelques heures à peine, rappelle-t-il, la laissant figée dans le temps, littéralement. C’est ainsi que les archéologues ont pu étudier cette ville riche, prospère et très technologique pour son époque. «C’est passionnant parce que ça nous montre à quel point l’humain a toujours essayé d’améliorer ce qui l’entoure», affirme M. La Roche. Instruments chirurgicaux, grue et roue hydraulique seront d’ailleurs présents dans Pompéi. Cité immortelle, de quoi plaire à toute la famille.

«L’histoire de Pompéi est touchante, mais l’exposition n’est pas triste ni traumatisante. Je crois vraiment qu’il y en a pour tous les goûts», conclut M. La Roche, fier d’accueillir cette «grande exposition internationale qui sera le gros morceau de la relance post-COVID-19 du musée». 

Pompéi. Cité immortelle sera présentée du 18 novembre 2021 au 11 septembre 2022 au Musée de la civilisation de Québec.