L’exposition «Sorties dans l’espace» est présentée au Musée régional de Rimouski jusqu’au 26 janvier.

Laurent Lévesque: en état d’apesanteur

RIMOUSKI — «Depuis le début de ma pratique, je m’intéresse à notre relation avec la nature. Quand on travaille en arts, c’est notre relation avec le paysage, l’espace, le temps, la lumière, notre propre présence dans l’espace.» Voilà comment l’artiste en arts visuels Laurent Lévesque décrit l’exposition présentée par le Musée régional de Rimouski jusqu’au 26 janvier. En s’interrogeant sur sa présence dans l’espace virtuel, c’est ainsi qu’a pris forme «Sorties dans l’espace».

«Il y a plein de questions dans cette exposition-là, soulève l’artiste originaire de Lanaudière. Le titre réfère à une constatation que j’ai faite en 2015, comme un éclair. Je me suis rendu compte qu’on avait des façons très proches de se représenter le ciel la nuit et l’Internet. Quand on se représente le ciel la nuit, on se représente un espace qui est habité par le vide, où il y a des points qu’on relie entre eux par des lignes. On imagine les lignes dans les constellations. C’est notre regard […]. On n’est pas capables d’appréhender la profondeur. Quand on regarde le ciel la nuit, on regarde carrément à travers le temps. […] Dans le cas de l’Internet, c’est aussi ça : c’est une représentation qui est proche d’un grand espace qui ne connaît pas de frontières.»

Sorties dans l’espace propose des photomontages, de la vidéo jumelée à un environnement sonore ainsi qu’une installation et des impressions numériques. Une sculpture trône au milieu de la place. «C’est une installation de verre qui est tout simplement une accumulation de lattes de verre qui se croisent et qui forment un prisme dans lequel on peut voir une sorte d’indéfini», explique M. Lévesque.

«Les œuvres sont très matérielles, [...] alors qu’on parle de notions extrêmement abstraites, de Web, d’Internet et de tout ce qui se passe derrière l’écran [...], souligne la commissaire de l’exposition, Ève De Garie-Lamanque. On parle de notions assez philosophiques et on les ancre dans quelque chose de très concret […]. C’est ça, le tour de force de Laurent! […] Il oscille entre ces deux sphères-là et il nous présente des œuvres qui sont assez déconcertantes parce qu’elles se situent en marge des possibles. […] Il y a un travail de moine!»

L’exposition est le fruit de deux résidences de recherche et de création qu’ont réalisées Laurent Lévesque et Ève De Garie-Lamanque ensemble en 2017 et 2018. «La collaboration commissaire-artiste n’a pas été celle qu’on a généralement dans le cadre d’une exposition», précise Mme De Garie-Lamanque. Sorties dans l’espace s’inscrit dans la seconde phase du projet Lumens qui, en 2016, avait présenté les installations lumineuses du même artiste dans les fenêtres de trois lieux phares de Rimouski. Les œuvres de Laurent Lévesque ont été présentées à travers le Québec et l’Ontario ainsi qu’en France et au Pérou.