Le Musée national des beaux-arts du Québec désire redonner de la visibilité aux arts extérieurs en offrant notamment la possibilité de visiter un parcours de façon virtuelle.

L'art prend l'air au MNBAQ

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) a décidé de redonner de la visibilité aux oeuvres d'art extérieures qui entourent le complexe muséal en un parcours agrémenté de nouvelles sculptures et d'un site Web permettant de le visiter sur place ou de façon virtuelle.
Le parcours public de 21 stations va de la première installation, celle de Lewis Pagé, un artiste de Québec, en 1994; passe par les plus emblématiques comme celle de Daudelin sur les marches du pavillon Morisset; puis aboutit jusqu'aux plus récentes. Parmi celles-ci, les trois Tortoises (2012) et Sky-line (2016) retiennent l'attention.
Après New York, cette dernière orne la devanture du pavillon Lassonde. L'installation temporaire interactive de Leonidas Trampoukis et Eleni Pelatoli est composée de 10 arches d'acier blanches munies d'ampoules DEL et de... six hamacs. La majestueuse sculpture, qui invite à la relaxation, est située au pied du plus vieil orme de Québec, sur Grande Allée.
Le trio d'oeuvres de Michel de Broin, à l'arrière de l'ancienne prison, est composé de tables à pique-nique regroupées en structures qui évoquent les formations de soldats romains qu'on voit dans les Astérix et le film Gladiateur (Ridley Scott, 2000), commente, sourire en coin, Bernard Lamarche, le conservateur de l'art actuel du MNBAQ.
Cette célébration de l'art public, et sa démocratisation, se révèle aussi être un panorama de la sculpture québécoise des 50 dernières années - Hurtubise, Riopelle, Vaillancourt - et quelques propositions d'artistes d'ailleurs comme Bill Vazan ou Bernar Venet. 
«On a un vocabulaire très étendu, qui parle forcément de l'élévation, de l'échelle, du grandiose, mais aussi d'oeuvres plus intimes qui nous demandent de nous rapprocher, même de participer. On a quand même un éventail assez large de propositions artistiques sur le site qui nous permet d'aller vers l'art dans l'espace public, et non pas entre les quatre murs du musée», commente Bernard Lamarche.
L'outil de consultation pour les appareils électroniques est disponible au mediaguide.mnbaq.org.