Laboratoire de l'humain au Musée des beaux-arts

Cabinets de curiosités, musée de la mort et autres expériences du spectre de l'étrange sont proposées à Humanorium, l'étrange fête foraine, qui s'installe pour dix jours dans le parc du Musée national des beaux-arts.
Sous l'égide d'Exmuro arts publics, le projet orchestré par Vincent Roy et Ève Cadieux regroupe neuf attractions qui fascinent, effraient, émerveillent et questionnent. En s'inspirant des fêtes foraines du XIXe siècle, ce «projet fou» permet de «traiter de l'être humain différemment», selon le duo.
1. Le carrousel de BGL
<p>Le carrousel de BGL</p>
C'est la 6e fois que le trio de Québec présente son carrousel de métal, où les courageux peuvent grimper dans des paniers d'épicerie pour devenir de la marchandise qui tourne en rond. «C'est très sécuritaire», promet BGL. Le manège est propulsé à la sueur du front de ses gardiens. «Normalement, les barricades de sécurité contrôlent les gens, là elles semblent assemblées dans une sorte de folie», note BGL, champion de la perversion d'objet usuel. 
2. Le musée de la mort de Jack Burman
<p>Le musée de la mort de Jack Burman</p>
Le Torontois Jack Burman a parcouru les collections des plus vieilles écoles de médecine d'un peu partout dans le monde pour trouver des artefacts anatomiques à photographier. «Ce sont surtout des têtes, mais c'est également fascinant de distinguer une identité dans une main», indique l'artiste, qui a déjà 200 photos et deux livres d'art sur le sujet à son actif. L'expérience est saisissante, émouvante et singulièrement esthétique.
3. La chambre des curiosités 1 de Dgino Cantin
<p>La chambre des curiosités 1 de Dgino Cantin</p>
Génétique, mutation, alchimie et divers amalgames animaliers composent le cabinet de curiosités imaginé par Dgino Cantin. Bricolages inquiétants? «Moi, j'ai plutôt l'impression d'ajouter un peu de magie», note l'artiste.
4. La chambre des curiosités 2 de Louis Fortier
<p>La chambre des curiosités 2 de Louis Fortier</p>
Moulant et déformant encore et encore son propre visage en une éternelle réflexion sur l'identité, Fortier compose une chorale de visage en résine, la bouche ouverte, étonnés ou horrifiés. «C'est une foule dans un théâtre miniature, où j'inverse les rôles, puisque le regardeur qui entre dans la tente devient le regardé», décrit-il avec justesse.
5. Le freak show Joan Fontcuberta
Ici, la supervision des parents est conseillée, même si toutes les images qui déferlent sur le mur de monstruosités composé par Joan Fontcuberta se trouvent facilement en tapant les mots «freak», «weird», «bizarre» ou «monstre» dans le moteur de recherche Google. «La présentation chaotique nous anesthésie et désactive l'empathie ou l'horreur qu'on pourrait éprouver devant chaque image isolée», souligne le Barcelonais. 
6. La pictomancie de Lady mcbouth
<p>La pictomancie de Lady mcbouth</p>
Marie-Claude Bouthillier devient Lady mcbouth, qui utilise un jeu de cartes confectionné de ses mains pour raconter des histoires qui tournent autour du mythe de l'artiste. Les cartes de La matière, L'argent ou La vocation lui permettent, par exemple, d'exposer une problématique réaliste qui glisse lentement vers la fiction. Une expérience à vivre un à un, pour laquelle il faut réserver au 418 558-9581.
7. Le petit acousmonium d'Érick D'Orion
Érick D'Orion a traqué les sons de montagnes russes, de feux d'artifices et de jeux d'arcade pour créer un manège sonore et immersif. On entre dans une pièce noire et le déferlement de sons suffit à nous faire vivre un voyage sensoriel qui nous ramène dans nous souvenirs d'enfance à la Ronde ou à Expo Québec.
8. Le bouclier magique de Diane Landry
<p>Le bouclier magique de Diane Landry</p>
<p>Le bouclier magique de Diane Landry</p>
L'expérience la plus magique et poétique de cette foire est signée Diane Landry. Celle-ci a recouvert la base d'un futon d'une couverture de papier blanc, agitée par un mécanisme. Le lit semble sur le point de s'envoler, animé par quelque sort ou présence mystérieuse. Plus de 200 clés tintent et composent la trame sonore de ce rêve éveillé. «Le soir, les lumières créent des ombres qui ressemblent à des montagnes sur les murs», indique l'artiste.
9. Zoltar le cadavre exquis du Théâtre Rude ingénierie
<p>Zoltar le cadavre exquis du Théâtre Rude ingénierie</p>
Appuyez sur un bouton et le sublime visage de Zoltar, composé de bouts de bois, d'un jouet d'enfant et d'une moustache, vous livre une phrase surréaliste et incongrue digne du plus délirant des cadavres exquis.
Vous voulez y aller?
Quoi: Humanorium, l'étrange fête foraine
Qui: Exmuro arts publics
Quand: jusqu'au 7 août, de 13h à 23h
Où: au parc du Musée, 255, Grande-Allée Ouest
Entrée: gratuite (contribution volontaire)
Info: www.humanorium.com