Le Musée national des beaux-arts du Québec a eu un meilleur été que la moyenne grâce à l’expo <em>Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain.</em>
Le Musée national des beaux-arts du Québec a eu un meilleur été que la moyenne grâce à l’expo <em>Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain.</em>

Fermeture prolongée des musées : l’impact durement ressenti

Éric Clément
Éric Clément
La Presse
Quelque 200 musées publics et privés situés en zone rouge souffrent de la décision du gouvernement du Québec d’imposer leur fermeture jusqu’au 23 novembre. En attente d’aide et d’un retour à la normale, ils ont perdu énormément d’argent depuis le 13 mars. La Société des musées du Québec réclame donc un peu de souplesse à Québec.

Les employés des musées nationaux, comme le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec et le Musée de la civilisation, s’impatientent. Leur syndicat de professionnels et professionnelles du gouvernement du Québec (SPGQ) a publié, mercredi, un communiqué en forme d’appel à l’aide. 

« Aucun rendez-vous n’a été fixé entre la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et le SPGQ, malgré l’engagement de la ministre à tenir rapidement une rencontre pour discuter de la situation des musées nationaux qui continue de se détériorer », déplore la présidente du syndicat Line Lamarre. 

Lire la suite sur le site de La Presse.